sep 10

Eco-jonction : la newsletter verte des PME     n°12   septembre 2010

Pour recevoir la newsletter tous les mois, abonnez-vous en cliquant ici

Chaque mois, Eco-jonction vous apporte des informations pratiques sur l’impact du développement durable dans la gestion de votre activité.
     

Brèves

Inscrivez vous au Prix de la Croissance Verte Numérique 2010

Les inscriptions pour la seconde édition du Prix de la Croissance Verte Numérique sont ouvertes. Ce prix a été mis en place notamment par le  ministère du Développement durable, l’ADEME, OSEO, le  MEDEF,  la  Caisse des Dépôts… et  s’inscrit dans le plan France Numérique 2012. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont effet essentielles pour conjuguer croissance économique et développement durable  grâce au télétravail, au e?commerce, aux systèmes de gestion de la consommation énergétique des bâtiments, etc. Cinq prix seront décernés pour récompenser les PME innovantes et la recherche. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 1er octobre. La remise des prix aura lieu le 23 novembre.
Pour en savoir plus : www.prixdelacroissancevertenumerique.eu
eco-jonction septembre 2010

 

Eco-Emballages vise les 75% de recyclage en 2012 !

Eco-Emballages lance un plan afin de  recycler 400.000 tonnes d’emballages ménagers supplémentaires et de réduire de 100.000 tonnes les emballages ménagers d’ici 2012. L’objectif :atteindre le taux de 75% de recyclage,  prévu par le  Grenelle de l’environnement, 12 points de mieux qu’aujourd’hui. Depuis 18 ans, tous les acteurs du tri depuis 18 ans ont réalisé un travail important : déploiement du tri dans plus de  36.000 communes, sensibilisation des français pour qui le geste de tri est devenu le 1er en matière d’environnement. 46kg d’emballage ménagers sont ainsi triés en moyenne par an par personne. Une nouvelle campagne de sensibilisation sera lancée et les entreprises devront porter leurs efforts sur l’allègement des emballages, et le choix de matériaux qui facilitent le recyclage.
Pour en savoir plus : www.ecoemballages.fr
eco-jonction septembre 2010

 

Le développement durable,  priorité des entreprises ?

La question se pose à la lecture des résultats du sondage * réalisée par BVA pour  les ministères de  l’Economie et  du Budget. Plus de la moitié des entreprises françaises y déclare en effet qu’elle n’a pas l’intention d’investir dans le développement durable ! Cela tranche avec un sondage réalisé par BVA pour la CGPME en mars 2010 : 81% des PME déclaraient alors avoir « intégré dans leur réflexion » le développement durable. Il y a donc encore un fossé entre la réflexion et l’investissement. Cette moyenne cache néanmoins de fortes disparités en fonction de la  taille des entreprises. Seules les TPE sont une majorité (56%) à ne pas avoir l’intention d’investir. A partir de 10 salariés, les entreprises ont soit déjà investi, soit l’intention d’investir. Ce sont les PME de tailles moyennes (de 50 à 249 salariés) qui sont le plus en pointe : près de la moitié a déjà investi dans le développement durable.  Les entreprises qui déclarent le plus investir dans le développement durable appartiennent avant tout au secteur agricole, aux BTP et aux services. Cela montre que le développement durable est sans doute pris avant tout dans son acceptation environnementale, ces secteurs étant plus que les autres soumis à des obligations ou à de fortes incitations en la matière.
* Sondage réalisé du  26 mai au 10 juin 2010.
Pour en savoir plus : cliquez ici 
eco-jonction septembre 2010

 

Modulation de l’éco-contribution des équipements électriques

C’était un des engagements du Grenelle de l’environnement, la modulation des éco-contributions, pour différencier les produits en fonction de leur impact environnementaux, est entrée en vigueur le 1er juillet. Son objectif est d’encourager les fabricants à limiter les polluants et favoriser le recyclage des déchets électriques. La collecte et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) est en effet financée par les fabricants qui cotisent à l’un des quatre éco-organismes du marché. Cette éco-contribution, signalée au moment de la vente, variait de 1 centime d’euro pour un téléphone portable à 12 euros pour un réfrigérateur. Pour ce dernier la hausse atteint 20% pour les réfrigérateurs contenant des fluides frigorifiques dont le pouvoir réchauffant global (PRC) est supérieur à 15 (HFC, CFC). Les lampes à LED bénéficient elles d’une baisse de 20% de l’éco-contribution. Ce dispositif concerne pour l’instant cinq types de produits : les télés, réfrigérateurs,  aspirateurs, téléphones, ordinateurs portables et lampes. Le ministère du développement durable et l’ADEME feront un bilan de l’opération début 2011 avant d’envisager de compléter la liste des produits concernés.
eco-jonction septembre 2010

 

Marketing

Les bénéfices d’une communication responsable

Le développement durable est un sujet qui concerne toutes les actions des entreprises, y compris celles touchant  la communication. La diffusion de publicités sous différentes formes (leaflet, télé, etc.), l’organisation d’événements et les actions de  web marketing, par exemple, utilisent en effet des ressources naturelles (énergie, papiers, emballages…), des produits dangereux (encres, solvants…), produisent des déchets, polluent (transports), etc. Quelques pistes et outils pour vous aider à appréhender ce sujet.

Quels bénéfices ?
Les bénéfices attendus de la prise en compte du DD dans la communication sont  multiples   :
- Faire la chasse aux coûts inutiles générés par la communication et ayant des impacts sur l’environnement. Pour cela votre entreprise doit repenser ses “process”, le cycle de vie de ses actions (conception, fabrication, diffusion, transport, recyclage, etc.), et, à chaque étape, trouver de nouvelles solutions. Le DD est ainsi une source d’innovation importante. Les économies générées pourront être réinvesties dans des solutions écologiques, parfois plus onéreuses.
- Bénéficier d’une image positive en valorisant ses actions dans le domaine du DD en interne et externe.
- Obtenir des résultats concrets en matière de DD et rassembler les équipes autour d’un projet porteur de sens.
- Améliorer le dialogue (relations publiques) avec les clients, organisations professionnelles du secteur, fournisseurs, collaborateurs, etc.  Le DD a en effet une dimension “macro-sociale” et traite des questions concernant la « collectivité ».
- Conquérir une nouvelle clientèle. De nombreuses entreprises et collectivités exigent de leurs prestataires des solutions de communication ayant un moindre impact sur l’environnement.

Quelles actions avec quels outils ?
Deux postes sont particulièrement sensibles à la mise en place de l’éco-communication : la publicité et l’organisation d’événements. Pour appuyer votre réflexion et celle de vos prestataires sur ce thème, l’ADEME propose, en collaboration avec des professionnels de la communication, deux services pratiques : EcoPublicité et ADERE – Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d’Evénements
- EcoPublicité est un outil de mesure qui permet d’évaluer la performance environnementale (et donc les impacts positifs et négatifs) d’une campagne de publicité du point de vue des moyens utilisés. Grâce à cette évaluation, il est possible d’améliorer la performance environnementale de la production et de la diffusion d’une campagne. EcoPublicité est en effet construit sur le modèle de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV),  un outil normalisé (ISO 14040). Certains critères, non pris en compte par cet outil, doivent néanmoins être pris en compte pour une analyse complète, comme, par exemple, l’impact du message (incitation à utiliser des produits polluants, consommateurs d’énergie, etc.).
- L’outil ADERE permet d’identifier les postes à forts impacts environnementaux des événements (aménagements, transport, communication, restauration, hébergement et animations) et de découvrir des pistes d’actions pour limiter ou supprimer ces impacts.
Enfin pour vous aider à aborder ces problématiques et entamer une réflexion, l’ADEME  a également mis en ligne un guide, proposant des conseils, astuces, outils, etc.  : www.ademe.fr/eco-communication
eco-jonction septembre 2010

 

Gestion

Les grandes entreprises s’engagent à améliorer leurs relations avec les PME

28 nouveaux signataires, grandes entreprises et grands opérateurs publics ont signés fin juin la Charte de bonnes pratiques entre donneurs d’ordres et PME. Son objectif est d’améliorer les relations entre clients et fournisseurs. Parmi les signataires : Air Liquide, Alcatel, Areva, BNP Paribas, France Telecom, Société Générale, le Medef, la CGPME, le CDC, etc. Cette charte porte sur 10 engagements et prévoit la mise en place d’indicateurs de suivi par chaque entreprise signataire pour la mise en œuvre de la charte, ainsi que la désignation par chaque grande entreprise signataire d’un « correspondant PME », un “médiateur”  pouvant être saisi par les fournisseurs en cas de litiges. Le volume d’achats réalisé par les 45 entreprises signataires de la charte représente 200 milliards d’euros soit 25 à 30% du volume des achats réalisés par les grandes entreprises françaises.
eco-jonction septembre 2010

 

Juridique  

Nouvelles règles d’éco-contribution sur les déchets d’imprimés et papiers bureautiques ?

Le décret n°2010-945 publié le 26 août 2010 précise les conditions d’application de la responsabilité élargie du producteur aux papiers à copier et enveloppes. Les metteurs sur le marché de papiers à copier, d’enveloppes et de pochettes postales de tout format doivent désormais prendre en charge leur produit de sa conception à sa valorisation. La déclaration des tonnages mis sur le marché en 2010 auprès de l’éco-organisme des papiers aura lieu à partir du 1er janvier 2011.
Chaque metteur sur le marché de papiers à copier et d’enveloppes devra adhérer à EcoFolio et s’acquitter d’une éco-contribution. Le montant de l’éco-contribution, qui est de 37 euros HT en 2010, sera fixé au plus tard en octobre par le conseil d’EcoFolio et appliqué pour la déclaration 2011. Seuls les papiers mis sur le marché sur le territoire national sont concernés : cela inclut les importations de papiers fabriqués à l’étranger et exclut les exportations de papiers fabriqués en France.
Désormais, un papier qui contribue au titre du metteur sur le marché de papiers à copier vierges ne contribue plus sous sa forme imprimée. Pour tenir compte des papiers à copier et des enveloppes qui ne sont pas éliminés dans le cadre du circuit municipal, le metteur sur le marché bénéficie au choix :
- d’un abattement forfaitaire de 37,6 % des tonnages mis sur le marché national : seuls 62,4 % des tonnes contribuent au titre de l’année 2010.
-  d’un abattement au réel déterminé, sur le fondement de justificatifs, par le metteur sur le marché lors de sa déclaration.
Pour plus d’informations : www.ecofolio.fr
contact@ecofolio.fr   /  01 53 32 86 70
ACFCI – eco-jonction septembre 2010
 

Portrait d’entreprise

Midisolaire 

Benoît Moulas est avec Jean-Marc Lalane, le fondateur de Midisolaire. Leur entreprise conçoit et commercialise des systèmes d’intégration au bâti et réalise également des générateurs photovoltaïques en toiture. Quand les technologies rencontrent le développement durable.

Benoit Moulas

Eco-jonction.com : comment est né votre engagement en faveur du développement durable ?
Benoit Moulas : C’est la convergence de deux choses : mon investissement depuis 20 ans dans les technologies (Benoit Moulas est le fondateur d’Arck Ingenierie, bureau d’études spécialisé en mécanique et électronique pour les secteurs de la Défense et de l’Aéronautique) et puis ma sensibilité personnelle. Le développement durable est une question d’éthique et de citoyenneté. De plus, je suis persuadé que c’est par la technologie que l’on progressera dans le DD.

Eco-jonction.com : l’innovation est vraiment au cœur de votre activité ?
BM : En effet, Midisolaire conçoit, développe et brevette des systèmes d’intégration au bâti pour toitures inclinées, regroupés dans la gamme MIDITOP. Nous assurons également la prestation de maîtrise d’œuvre pour la réalisation de centrales photovoltaïques conçues avec ce système. Midisolaire est la 1ère entreprise française à  avoir obtenu le Pass’Innovation du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) en 2009 pour Miditop Prima qui respecte les normes et spécifications les plus exigeantes en matière d’étanchéité, de refroidissement des panneaux et de longévité. Nous prônons la qualité face à certains intervenants du marché qui proposent des systèmes peu fiables, sans certification.

Eco-jonction.com : le marché du photovoltaïque connait une croissance exponentielle ?
BM : C’est à l’image des besoins du marché. Le Grenelle de l’environnement a fixé des objectifs  de production de 5400 mégawatts pour 2020 en France, 6 à 7 fois plus qu’aujourd’hui (ndlr : 850 MW fin  2010). Personnellement nous connaissons une très forte croissance de notre CA, nos effectifs (10 personnes) devraient doubler et nous venons de lever des fonds pour accompagner la réalisation de notre plan stratégique. Nous comptons déjà à notre actif plusieurs réalisations de centrales photovoltaïques en production, et un carnet de commandes de plusieurs millions d’euros

Eco-jonction.com : pour les professionnels qui souhaitent s’équiper d’une toiture photovoltaïque, c’est aussi rentable ?
BM : Oui les tarifs de rachat sont encadrés par des contrats de 20 ans qui offrent un retour sur investissement de  7 à 8 %, en intégrant les nouveaux tarifs. Des surfaces de  50, 100 ou 200 m² sont donc très intéressantes.

Eco-jonction.com : avez-vous un projet qui vous tient à cœur ?
BM : oui je souhaiterais voir l’industrielle française du photovoltaïque se développer pour fabriquer des panneaux solaires, convertisseurs, onduleurs…au lieu de se fournir à l’étranger  Nous avons les compétences, il nous faut une volonté politique forte pour réindustrialiser.

Pour en savoir plus : www.midisolaire.fr
Pour connaître les nouveaux tarifs de rachat de l’électricité : cliquez ici
eco-jonction septembre 2010

 

Produits

Chargeur économe

Savez vous que votre chargeur de téléphone, branché au réseau électrique, continue à consommer de l’énergie, même lorsqu’il ne recharge pas votre mobile ?
Le nouveau chargeur Energy Saver d’Oyama pallie ce problème  car il ne consomme que 0.01 Watt/heure, 30 fois moins qu’un chargeur haut de gamme. l’Energy Saver  est doté de 9 connecteurs (Nokia, Samsung, Apple, PSP, DS Light, etc.)
Il est disponible au prix public conseillé de 19.90 €
eco-jonction septembre 2010

 

Multifonction à bâtonnets d’encre solide

Xerox développe une technologie innovante pour réduire l’impact environnemental de ses imprimantes multifonction ColorQube : des bâtonnets d’encre solide non toxique. L’encre, solide à température ambiante et présentée sous forme de bâtonnets, est fondue dans la tête d’impression puis projetée sur le papier. Ce procédé simple et fiable n’utilise pas de cartouches pour stocker l’encre, réduisant ainsi de 90 % les déchets liés aux consommables, que l’on trouve dans les imprimantes laser classiques. Une étude menée par le Rochester Institute of Technology aux Etats-Unis a également révélé que la gamme ColorQube consomme 9 % moins d’énergie pendant son cycle de vie, et génère 10 % de gaz à effet de serre en moins qu’un système laser comparable.
Pour en savoir plus sur la gamme ColorQubeTM 9200 : cliquez ici
eco-jonction septembre 2010

 

Recyclez vos PC

Vous souhaitez donner du matériel informatique ou en acheter ? Ordi 2.0 est le nom de la filière nationale de collecte, de rénovation et de réemploi des ordinateurs. Le site www.ordi2-0.fr vous offre ainsi la possibilité d’accéder à un moteur de recherche multicritères, pour trouver rapidement et facilement des reconditionneurs informatiques. Le reconditionnement des ordinateurs permet d’éviter de les jeter et donc de limiter la pollution de ce secteur, gros consommateur de produits chimiques, de matériaux rares,  d’eau et d’énergie.
Pour en savoir plus : www.ordi2-0.fr
eco-jonction septembre 2010

 

Des accessoires de bureau en bambou 100 % recyclable

Rexel lance sa nouvelle « gamme Bamboo ». Les accessoires de bureau, ainsi que leurs emballages carton sont 100 % recyclables : pot à crayon, corbeille à courrier, trieur et corbeille à papier. Aussi robustes qu’esthétiques, les accessoires Bamboo sont très légers, juxtaposables, empilables, emboîtables et extrêmement fonctionnels.
Seul le bambou Mao Zhu sert à la production de la gamme Rexel Bamboo. Cette espèce ne fait pas partie de l’alimentation des pandas et est récoltée uniquement dans des forêts contrôlées afin d’éviter de perturber l’habitat de ces mammifères. C’est l’une des plantes à la croissance la plus rapide au monde : jusqu’à 1 m 20 par jour !  Il peut se récolter après seulement 5 ou 6 ans et constitue une véritable solution de remplacement du bois dur qui prend lui des dizaines d’années à se développer. Après la récolte des tiges de bambou, de jeunes pousses apparaissent en effet en prévision d’une nouvelle récolte Il s’agit d’un processus très efficace et durable, ne nécessitant aucune nouvelle plantation
Prix de vente public indicatif : pot à crayon 7.50€HT, Corbeille à courrier 12.40€Ht, Trieur 13.90€HT, Corbeille à papier 21.50€HT
Pour en savoir plus : cliquez ici 
eco-jonction septembre 2010

 

Agenda

5 octobre 2010   FORUM GREEN IT
Paris – Bourse de commerce
 la Bourse de Commerce de Paris accueille la 1ere édition du FORUM GREEN IT, 
la seule manifestation professionnelle qui propose un tour d’horizon complet des solutions Green IT
et IT For Green. Pour réserver dès aujourd’hui votre journée, inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici !
 

24 – 26 novembre  2010   WORLD FORUM LILLE
Lille – Grand Palais
le World Forum Lille se consacre en 2010 à la thématique de« l’entreprise responsable ».
Le forum donne la parole à des entreprises du monde entier sous la forme d’ateliers et de séances plénières.
 Le Forum présentera, sur 3 journées, des bonnes pratiques sur un grand nombre de thèmes lié à
l’entreprise responsable.
www.worldforum-lille.org

30 novembre – 3 décembre 2010   Salon Buy&Care 
Parc des Expositions Lyon Eurexpo
Le salon des achats professionnels durables, réunira à Lyon pendant 4 jours, plus de 130 exposants sur près de 3 500 m² d’exposition et plus de 8 000 acheteurs publics et privés à la recherche de produits et services présentant un réel bénéfice écologique et/ou social répondant aux exigences d’un écolabel officiel ou reconnus pour leurs démarches d’éco-conception.
www.buy-and-care.com
 

Abonnez-vous à la newsletter Eco-jonction en cliquant ici