mar 11

Eco-jonction : la newsletter verte des PME     n°17  mars  2011

Pour recevoir la newsletter tous les mois, abonnez-vous en cliquant ici

Chaque mois, Eco-jonction vous apporte des informations pratiques sur l’impact du développement durable dans la gestion de votre activité.

 

Spécial semaine du développement durable 
Une semaine pour changer les comportements !

Organisée du 1er au 7 avril, la Semaine du développement durable sera, cette année encore, centrée sur le thème « changeons nos comportements ». Pour cette 9e édition, la manifestation permettra de sensibiliser le grand public au développement durable via des conférences, des salons éco-responsables, des visites d’entreprises, des projections de films, etc. organisés dans toute la France. L’an passé, 3 600 projets avaient été présentés lors de cette semaine.

Comment ce rendez-vous est-il perçu par les entreprises, neuf ans après sa création ? Est-ce un temps fort attendu par les TPE et les PME ? Eco Jonction donne la parole aux professionnels que nous avons eu l’occasion de présenter, dans le courant de l’année passée, dans la rubrique « Portrait d’entreprises ».

Cette semaine est un rendez-vous presque incontournable en terme de communication pour les sociétés impliquées dans le développement durable. Bioviva Editions, qui conçoit des jeux éducatifs sur l’environnement, a ainsi renforcé sa communication dans la presse en amont de la manifestation et va communiquer sur cette thématique sur les réseaux sociaux. La société sera également présente au salon Planète durable, organisé du 31 mars au 3 avril, en prélude de la semaine du développement durable. Le PDG d’Eco2Distrib (spécialisé dans la distribution en vrac), Xavier Masselin, prévoit, lui, d’organiser des animations dans les magasins partenaires de ses produits.

Ce rendez-vous doit aussi être l’occasion d’interpeller le public sur la notion même de développement durable, selon Olivier Desurmont, PDG de Sineo, société de nettoyage de véhicules sans eau : « Au tout début, la semaine du développement durable s’apparentait plus à la ‘semaine de l’écologie’. On nous questionnait surtout sur la dimension environnementale de Sineo, on oubliait un peu vite les notions de performance économique et de projet social ou/et sociétal des entreprises qui sont les deux autres piliers du développement durable. C’est agréable, aujourd’hui, de voir mis en avant des initiatives autant sociales qu’environnementales lors de cette semaine », détaille-t-il. Pour cette édition, l’entreprise a choisi de communiquer sur les « talents de vie » de ses collaborateurs en mettant en avant des passions qu’ils exercent en dehors du cadre du travail. « C’est une manière de créer du lien en interne et de valoriser les parcours des salariés en insertion dans notre entreprise », précise Olivier Desurmont.

Mais mettre en lumière le développement durable pendant une semaine par an ne permettra pas de faire changer les comportements, si des actions de fond ne sont pas menées le reste de l’année. « Même si cet événement à l’avantage de catalyser pendant plusieurs jours la sensibilité des gens sur la problématique de l’environnement et donc du développement durable, le fait de laisser ce sujet retomber dans l’oubli dès le lendemain de cette semaine n’est pas très satisfaisant », estime ainsi Thomas Cardinal, cogérant d’UWL, fabricant de planches de surf, qui propose notamment un modèle conçu, en partie, avec des produits issus des technologies vertes.
Plus d’informations sur www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr
eco-jonction mars 2011

 

Interview 

Fabrice Gobin
Responsable du développement durable, de l’environnement et de la sécurité pour le groupe Millet

Fabrice Gobin Groupe Millet

Eco-Jonction : Quelles actions avez-vous prévues dans le cadre de la Semaine du développement durable ?

« La semaine du développement durable est un rendez-vous important pour nous, même si nous menons des actions tout le reste de l’année. Pour cette édition, nous centrons notre manifestation sur la réduction des déchets. Nous allons en profiter pour recommuniquer auprès de nos clients sur deux opérations que nous menons : le pack récup’, qui nous a déjà permis de récupérer 30 000 pièces utilisées pour le transport de nos menuiseries (comme des sangles ou des cales) afin de les réutiliser ; et l’éco-retour, qui correspond au recyclage des anciennes fenêtres de nos clients – nous avons déjà pu en récupérer 15 000, qui ont été réutilisées par une entreprise de design pour créer des meubles (www.ruedition.com).
Nous communiquons également auprès de nos salariés, via un affichage dans l’entreprise, sur le thème du recyclage. Nous avons ainsi installé des collecteurs de piles et d’ampoules dans nos locaux. Nous avons également prévu de distribuer des autocollants « Stop Pub » pour sensibiliser notre personnel à la problématique du courrier non sollicité. Nous prévoyons aussi de solliciter les employés travaillant dans les ateliers et dans les bureaux pour les inciter à proposer des idées pour diminuer encore notre production de déchets ou mieux les valoriser ». 
Pour en savoir plus : www.groupe-millet.com/Developpement-durable—Parlons-concret-136
eco-jonction mars 2011

 

Portrait

Nettoie Chantier rencontre le succès

Stéphane Destandeau, fondateur de Nettoie Chantier (www.nettoiechantier.fr), a créé son entreprise de nettoyage écologique de chantiers en 2007. Quatre ans plus tard, sa société est devenue une licence de marque rassemblant 324 adhérents répartis sur les cinq continents et dans 55 pays. Récit d’un succès porté par des valeurs vertes.

Stephane Destandeau Nettoie Chantier

Comment est né Nettoie Chantier ?
Tout à commencé en commencé en 2007. En faisant construire une maison, je me suis rendu compte que les entreprises du bâtiment laissaient des déchets partout sur le terrain. Je me suis alors renseigné auprès des administrations et j’ai constaté que rien n’était fait pour les maisons individuelles. J’ai donc décidé de me lancer en proposant mes services de nettoyage de chantiers, en réalisant un tri des déchets, permettant ainsi de revaloriser à 100% les matières récoltées.

Quel a été l’accueil des professionnels ?
Les entreprises du secteur ont été conquises par l’idée. Les artisans pouvaient ainsi se consacrer à leur cœur de métier sans se soucier des déchets. Plusieurs chaînes de télévision sont venues réaliser des sujets sur mon activité et m’ont demandé pourquoi je ne faisais pas une franchise. Alors, je me suis lancé et j’ai créé une licence de marque. J’ai eu des appels de toute la France et même de l’étranger. Nettoie Chantier est aujourd’hui implanté sur tout le territoire français et même à l’étranger, aux Etats-Unis, en Centrafrique et même en Israël ! Nous avons 324 adhérents dans 55 pays !

Fort de ce premier succès, vous avez continué à développer votre activité autour de valeurs liées au développement durable…
Sur les chantiers, on a commencé à me demander de proposer des services de nettoyage intérieur. J’ai sélectionné une gamme de produits écologiques que j’ai commencé à utiliser. Et ma démarche a convaincu. De fil en aiguille, je suis devenu distributeur de ces produits pour répondre à une demande forte de la part de mes clients et j’ai développé un réseau d’indépendants pour les proposer.
On a souvent une mauvaise image du nettoyage écologique : on imagine que ce n’est que de l’eau et que c’est cher. Ce n’est pas le cas. Il existe des produits beaucoup plus efficaces que tous ceux dérivés de l’industrie pétrochimique. Par exemple, nous proposons un produit de nettoyage de graffitis sans eau, fabriqué à partir de paille. C’est autrement plus écologique que tous les procédés à base de sable pulsé ou de projection d’eau et tout aussi satisfaisant au niveau du résultat !

Quels sont vos projets pour l’année à venir ?
Depuis octobre 2010, nous développons une chaîne de magasins appelée NC Environnement. On y retrouve tous les produits écologiques que nous utilisons pour le nettoyage de chantier. Nous avons poussé le principe jusqu’au bout et les nettoyants sont proposés en vrac. Entreprises, collectivités et particuliers doivent venir avec leur propre packaging, on favorise un concept zéro emballage. Nos clients sont particulièrement sensibles à cette démarche. Depuis le 3 janvier, nous ouvrons une boutique chaque semaine. Quarante-six ouvertures sont programmées d’ici la fin de l’année.
www.nettoiechantier.fr
eco-jonction mars 2011

 

Produits

Des massicots en bambou

Fiskars propose une gamme complète de massicots, rogneuses et cisailles fabriqués à base de résine 100% recyclée provenant de… bambou. Cette plante repousse après chaque récolte (tous les quatre ans et demi) sans avoir besoin de la replanter et est donc 100% renouvelable contrairement aux matériaux utilisés habituellement pour ce type de produits. La présence de cette plante dans la conception de massicots, rogneuses et cisailles permet à Fiskars de proposer des outils en grande partie recyclés (de 65 à 92% selon le produit).
Massicot A4, 19,60 € / Rogneuse A4, 46,25 € / Cisaille A4, 43,10 € / existe également en format A3
Plus d’information en cliquant ici http://fre-fr.fiskars.com/
eco-jonction mars 2011

 

 Un scooter électrique pliable

En plus d’être pliable et donc très facilement transportable, le scooter XOR XO2 est… électrique. Il propose même des performances très honorables pour ce type de véhicule : disposant d’une autonomie de 75 km à 90 km/h, il peut rouler jusqu’à 120 km/h en pointe. Par ailleurs, il ne requiert que 2h30 pour effectuer une recharge complète de la batterie et une heure seulement pour en recharger 80%.
Trois modèles disponibles de 2,5 à 8 kW
Plus d’informations sur www.xor-motors.com
eco-jonction mars 2011

 

 

Une éolienne pour recharger son iPhone

Les chargeurs solaires ? Démodés ! Le designer industriel néerlandais Tjeerd Veenhoven a imaginé un chargeur pour iPhone qui utilise la force du vent pour en recharger la batterie. Le concept ? Une fois l’éolienne fixée sur le téléphone à l’image d’une coque de protection, il suffit de fixer l’appareil sur un vélo pour générer de l’électricité à partir du vent qui actionne l’hélice. Son concepteur évoque une durée de 6 heures pour une charge complète. Hélas, cet accessoire, appelé iFan, n’en est encore qu’au stade du prototype et aucune date de commercialisation n’a été communiquée.
Plus d’informations sur www.tjeerdveenhoven.com
eco-jonction mars 2011

 

 

Ne perdez plus une seule goutte d’encre

Saviez-vous qu’un grand nombre d’imprimantes utilisent un compteur d’impressions pour définir quand vous allez être à court d’encre, et non le niveau réel d’encre encore contenu dans vos cartouches ? Ce qui explique qu’il arrive bien souvent qu’on soit amené à jeter des consommables qui auraient encore pu être utilisés pour plusieurs dizaines d’impressions ! Pour contourner ce système, un développeur russe, Vitaliy Kiselev, a créé un logiciel qui permet de bloquer le compteur d’impressions de votre imprimante à zéro. Cet utilitaire gratuit fonctionne avec plus d’une centaine de modèles de la marque Epson Stylus.
Plus d’informations sur www.ssclg.com/epsone.shtml
eco-jonction mars 2011

 

Nos voisins se mettent au vert

Les Anglais incités à donner leurs vieux PC pour favoriser l’Internet pour tous

Pour réduire la fracture numérique et permettre au plus grand nombre d’avoir accès à un ordinateur et à Internet, le gouvernement britannique a lancé un programme de vente d’ordinateurs à bas prix, dans le cadre du projet Race Online 2012. L’originalité ? Les PC commercialisés ne sont pas neufs et trouvent là une seconde vie !

A l’heure où plus de 9 millions de Britanniques n’ont pas accès à Internet, le gouvernement anglais a donc décidé de frapper fort, en proposant un ordinateur, accessible au plus grand nombre, vendu moins de 100 livres (116 euros). Contrairement à la plupart des programmes développés dans les autres pays, il ne s’agit pas là d’un PC neuf mais « reconditionné », c’est-à-dire remis à l’état neuf par des professionnels.

30 millions d’ordinateurs non utilisés
Selon une étude récente menée par Microsoft, chaque foyer britannique possède en moyenne au moins un ordinateur inutilisé, ce qui représente 30 millions d’unités au total. Partant de ce constat, un projet, baptisé E-Cycle et initié par Martha Lane Fox, co-fondatrice de Lastminute.com, a été mis en place via le site Race Online 2012. Le principe ? Chacun est invité à contribuer en ramenant ses vieilles machines à des points de dépôt. Celles-ci sont remises en état de marche, équipées d’un processeur Pentium 4 à 2,7 GHz et du dernier système d’exploitation Windows puis remises en vente à petit prix.

Grâce à ce programme, qui vise principalement les personnes à faibles revenus et les personnes âgées et n’est aujourd’hui encore qu’en phase pilote, le gouvernement britannique espère équiper 8 000 foyers d’ici la fin de l’année.
Plus d’informations sur http://raceonline2012.org et www.get-someone-online.com
eco-jonction mars 2011

 

Gestion 

Développement durable : comment mobiliser les salariés autour d’un projet ?

Pourquoi ne pas profiter de cette neuvième Semaine du développement durable pour mobiliser vos équipes autour d’un projet lié au développement durable ? Réduction des déchets ou de la consommation d’énergie, optimisation des process, gestes verts : quelle que soit la taille de votre entreprise, des actions simples peuvent être envisagées pour rassembler l’ensemble des salariés autour d’une problématique fédératrice.

Impliquer les salariés
Une stratégie de développement durable ne saurait être efficace sans une implication forte de l’ensemble du personnel. Pour cela, n’imaginez pas une journée spéciale dédiée à cette thématique sur un coin de table, avec le responsable marketing et le référent développement durable de l’entreprise. Incitez l’ensemble des salariés à proposer des idées et impliquez fortement les personnes les plus motivées dans l’organisation de la manifestation.

Définir des objectifs chiffrés
Sortez des grandes intentions de principes et basez vos actions sur du concret. Vous avez pour objectif de réduire la consommation de papier ? Définissez un nombre idéal de ramettes à consommer et communiquez tous les mois auprès de vos salariés sur le respect ou non de cet objectif. L’entreprise de fournitures de bureau JM Bruneau, par exemple, verse ainsi à l’ensemble de son personnel un intéressement lié à des objectifs de réduction des déchets et de la consommation d’énergie.

Communiquer autour de sa démarche
S’engager dans ce type de démarche est gratifiant pour les salariés et développe l’esprit d’équipe, le sentiment d’appartenance et la collaboration entre les différents services. Autant de valeurs que la plupart des sociétés sont désireuses de renforcer pour booster leur attractivité et accroître leur image auprès de leurs partenaires, clients, voire même leurs futures recrues ! Profitez donc de cette thématique porteuse pour faire parler de votre société dans la presse.
eco-jonction mars 2011

 

Juridique

L’expérimentation de l’affichage environnemental des produits a été lancée

Dans la newsletter Eco-jonction de juin 2010 nous évoquions le projet d’expérimentation d’un affichage environnemental des produits de grande consommation, prévue par ce qui n’était alors encore que le projet de loi « Grenelle 2 ». Entre temps, la loi a été adoptée (loi n° 2010-788 portant engagement national pour l’environnement du 12 juillet 2010), et c’est son article 228 qui prévoit  qu’à partir du 1er juillet 2011, et après concertation avec l’ensemble des acteurs des filières concernées, une expérimentation va être menée.

Le 3 novembre 2010, le ministère de l’écologie (MEDDTL) a lancé l’appel à candidatures à destination des entreprises ou groupements d’entreprises volontaires pour participer à cette expérimentation, et tester un affichage environnemental sur leurs produits. Cet appel à candidatures a été clos le 31 décembre 2010. Le 8 mars 2011, la ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a présenté les résultats de cet appel à candidatures. Sur 230 candidatures, 168 ont été retenues. Les entreprises participantes se sont engagées à mettre à disposition du consommateur pendant au moins un an un affichage environnemental sur un total de 1000 produits, à partir du 1er juillet 2011, d’abord via internet puis également sous d’autres formes, telles que sur les produits, leur emballage ou dans les rayons en magasin.

Cette expérimentation fera ensuite l’objet d’un bilan transmis au Parlement évaluant l’opportunité d’une généralisation de ce dispositif. Sur la base de ce bilan, le cas échéant, un décret en Conseil d’Etat fixera les modalités de cette généralisation.

Dossier de presse du MEDDTL relatif au lancement de l’expérimentation cliquez ici

Plateforme ADEME – AFNOR : http://affichage-environnemental.afnor.org
acfci / eco-jonction mars 2011
 

A lire

Développement durable, aspects stratégiques et opérationnels

Editions Francis Lefebvre, 610 pages, 85 €
Rédigé par les experts des cabinets de conseil PwC et Landwell & Associés et présenté sous forme de questions/réponses, cet ouvrage aborde la question du développement durable en entreprise de manière concrète. Passant au crible dix-sept fonctions décisionnaires (du président du conseil d’administration au directeur commercial) et treize secteurs d’activité  (biens de consommation, automobile, assurance…), ce livre met en lumière les principaux enjeux et des bonnes pratiques pour améliorer la prise en compte de cette problématique au sein des entreprises.
eco-jonction mars 2011

 

 

Agenda

23 et 24 mars 2011   Salon PRODURABLE
CNIT,  Paris – la Défense
Développement durable et RSE : Nous avons tous à y gagner !
PRODURABLE, Le salon des Professionnels pour le Développement Durable et la RSE, 23 et 24 mars 2010, au CNIT, Paris-La-Défense (4ème édition). 2 jours de rencontres & débats pour faire du Développement Durable un véritable levier de création de valeur. Découvrez les meilleures pratiques, les solutions RSE, et les experts de l’économie durable.
www.produrable.com

24 mars 2011   Forum NEED
Bordeaux – Espace Congrès – Place de la Bourse
NEED réunit depuis 3 ans tous les acteurs de l’économie verte et contribue à accélérer la transition vers une économie durable. Grâce à un format complet, résolument business, qui combine une convention d’affaires, des ateliers et des conférences, NEED répond à tous les besoins : accompagnement de projets innovants, structuration de filières, vente ou achat d’éco-produits et de services…
www.needforum.eu

29-31 mars 2011  Salon MCO
Paris-Porte de Versailles
MCO – Marques Cadeaux Objets, le salon du cadeau d’affaires, de l’incentive et des objets & textiles promotionnels vous donne rendez-vous du 29 au 31 mars prochains à Paris Porte de Versailles.
Vous souhaitez fidéliser vos clients, motiver vos équipes ou récompenser un collaborateur ? Sur MCO, venez trouver le cadeau qu’il vous faut et découvrir toutes les questions liées aux enjeux du développement durable.
www.salonmco.com

 

19 mai 2011   Convention Assist Manager
Paris – Jardin d’Acclimatation
Vous êtes assistant(e), assistant(e) de direction et vous avez mis en place un projet Eco-responsable dans votre entreprise ? Participez au Prix Assist Manager ! Ce Prix a pour vocation de valoriser vos compétences dans la gestion de projet. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 21 avril 2011, jour de la Fête des secrétaires et assistantes. Les prix seront décernés le 19 mai 2011 lors de la 2éme édition de la Convention Assist Manager au Jardin d’Acclimatation de Paris. Le dossier de candidature et toutes les informations sont disponibles sur
www.convention-assistmanager.fr

 

 Abonnez-vous à la newsletter Eco-jonction en cliquant ici