jul 11

Eco-jonction : la newsletter verte des PME n°21 juillet 2011

Pour recevoir la newsletter tous les mois, abonnez-vous en cliquant ici

Eco-jonction vous apporte des informations pratiques sur l’impact du développement durable dans la gestion de votre activité.

 

Brèves

Participez au Prix Entreprises et Environnement 2011

L’Ademe et le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement viennent de lancer un appel à candidatures pour les “Prix Entreprises et Environnement”, qui récompensent chaque année des entreprises innovantes en matière de développement durable. L’édition 2011 est centrée sur la nécessité de produire durable. Les sociétés intéressées ont jusqu’au 16 septembre pour se porter candidates dans cinq catégories (écoproduit pour le développement durable; technologies économes et propres; innovation dans les écotechnologies; management et initiatives pour le développement durable; biodiversité et entreprises). Les prix seront décernés à l’occasion du Salon Pollutec, qui se déroule entre le 29 novembre et le 2 décembre à Paris.
Plus d’informations en cliquant ici
eco-jonction juillet 2011

 

Lancement du label “Origine France garantie”

Un nouveau label pour valoriser le “Made in France” vient d’être lancé. Appelé “Origine France garantie”, celui-ci sera apposé sur des produits dont les “caractéristiques essentielles sont situées en France” (récolte, élevage ou production dans l’Hexagone) et dont “50% de la valeur ajoutée est française” (c’est-à-dire 50% du prix de production). Ce label sera accordé pour une période de trois ans.
Plus d’informations sur www.profrance.org
eco-jonction juillet 2011

 

Le bio gagne du terrain en France

Selon une récente étude menée par l’Agence bio (www.agencebio.org ), la production, l’alimentation et la consommation de produits biologiques se développe. Le nombre d’exploitations agricoles a augmenté de 55% de 2008 à 2010, passant de 13 298 à 20 604. Les premières tendances 2011 confirment la poursuite du mouvement : au cours des quatre premiers mois de l’année 2011, plus de 1 120 nouvelles exploitations ont été engagées dans la conversion au bio. Le marché des produits alimentaires bio a également progressé de 32% en deux ans. Enfin, la restauration collective a triplé ses achats bio en 2 ans. Ainsi, aujourd’hui, plus d’un restaurant collectif sur deux propose des plats bios au moins une fois de temps en temps. Ce chiffre pourrait atteindre 80% à la fin de l’année 2012.
eco-jonction juillet 2011

 

Portrait

Un transporteur routier passe au vert

Carole Dupessey

Carole Dupessey est à la tête de la société Dupessey, une entreprise de transport de marchandises basée en Savoie créée par son père dans les années 60. Depuis novembre 2009, elle s’est engagée sur un plan de réduction volontaire des émissions de CO2, en partenariat avec l’Ademe. Bilan à mi-parcours.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans une démarche de développement durable ?
Le transport n’a pas une bonne image dans notre pays et, en terme de communication, le développement durable permet de limiter les impacts négatifs de notre empreinte écologique et d’atténuer la fracture économique et sociale. C’est également un facteur d’innovation, puisqu’il conduit la société à anticiper sur les mutations du secteur en restant à l’écoute de l’évolution technologique et des innovations techniques. Cet aspect est particulièrement important compte tenu du renforcement des contraintes légales et des normes environnementales. Il s’agit donc d’un des volets de notre stratégie d’entreprise. Notre société est certifiée ISO 9001 depuis 1998. Notre objectif est maintenant d’obtenir le certification ISO 14001 et la certification sécurité OHSAS 18001 en vue d’une certification globale en 2012.

Quelles actions avez-vous mené ?
Nous nous sommes engagés sur quatre volets : le véhicule, le conducteur, le carburant et l’organisation du transport. Nos actions sont diverses. Elles vont du bridage du moteur pour réduire la vitesse à la formation des chauffeurs à l’éco-conduite, en passant par l’optimisation des itinéraires, le suivi des consommations. Pour motiver les conducteurs, nous leur attribuons des primes en fonction des économies réalisées.

Nous avons aussi recours aux modes de transport non routiers, comme le ferroutage. Nous avons également mis en place une communication adaptée en interne et auprès de nos fournisseurs pour certaines opérations.

Pensez-vous que cette démarche est un atout pour votre société ?
Cette politique globale a un coût mais, à terme, les gains énergétiques, économiques et sociaux sont indéniables. Pour un groupe comme le nôtre, avec 260 poids lourds, ces actions permettent d’atteindre une réduction de 4 500 tonnes de CO2 et de 1,7 million de litres de gazole sur trois ans. Sur une année, cela représente une économie de 350 000 euros de carburant. Nous avons enregistré une baisse de la consommation d’1,5 l/100 km. Celle-ci se rapproche aujourd’hui de 33 l/100 km. Il y a vingt ans, elle avoisinait les 40 à 45 litres.

Cette démarche permet également de mobiliser le personnel et l’ensemble des partenaires derrière un projet, un engagement. Elle sert aussi à anticiper les risques professionnels et procure donc un atout concurrentiel pour l’activité et le recrutement. Cela se traduit par une diminution des coûts indirects avec une meilleure prévention.

Enfin, le développement durable permet de réduire les impacts négatifs de notre activité sur notre environnement. Il répond aux attentes de nos clients, qui sont eux aussi sensibles à ces sujets. Dans le cadre d’appels d’offres, les grandes entreprises ont de plus en plus souvent des exigences liées à ces thématiques : elles sont notamment demandeuses de bilans carbone simplifiés.
http://www.dupessey.fr/fr/groupe-dupessey-transports/developpement-durable
eco-jonction juillet 2011

 

Marketing

Lancement de la norme ISO 50001

La norme ISO 50001 sur les systèmes de management de l’énergie a officiellement été lancée le 15 juin dernier. A qui s’adresse-t-elle ? Pourquoi se lancer dans ce type de certification ?

Objectif de la norme
La norme ISO 50001 va permettre aux entreprises et structures publiques de développer une gestion méthodique de l’énergie et les accompagner dans la mise en place de systèmes de management liés à l’énergie.

Méthode
La norme ISO 50001 est complémentaire d’autres normes du même type (comme l’ISO 9001 pour la qualité et l’ISO 14001 pour l’environnement) car elle est construite de la même manière. Elle va par ailleurs remplacer la la norme européenne EN 16001 sur le système de management de l’énergie publiée en 2009. Dans les faits, les entreprises européennes déjà certifiées EN 16001 n’auront qu’à faire un audit de renouvellement pour être certifiées ISO 50001.

Déroulement
La procédure de certification commence par un état des lieux, qui prendra en compte l’ensemble des consommations énergétiques. Le périmètre étudié est large et peut, par exemple, inclure les déplacements des salariés. Une fois l’audit réalisé, des systèmes de management plus efficaces devront être mis en place et revus régulièrement pour assurer une amélioration continue des process.

Quels apports ?
Cette norme a pour objectif de conduire à une diminution des émissions de gaz à effet de serre, des coûts liés à l’énergie et des autres impacts environnementaux associés. Dans les faits, la mise en oeuvre de cette norme va permettre d’identifier comment améliorer le rendement de chaque poste de consommation afin d’obtenir le même produit ou service avec moins d’énergie.

Plus d’informations en cliquant ici
eco-jonction juillet 2011

 

Gestion

Recyclez votre matériel informatique

Les composants des ordinateurs des écrans sont particulièrement polluants. Il est donc essentiel de ne pas les traiter comme des déchets classiques.

Si l’ordinateur fonctionne encore
Commencez par informer l’ensemble du personnel qu’un poste de travail est disponible. Un salarié ou un des ses proches sera peut-être intéressé. Bon à savoir : la loi de Finances du 27 décembre 2007 permet aux entreprises de donner à leurs employés leurs matériels informatiques en fin de vie comptable sans que cet avantage soit qualifié, au plan fiscal ou social, de rémunération.

Autre solution : le don. De nombreuses associations reprennent les ordinateurs pour les remettre en état avant de les offrir à des personnes dans le besoin. Le gouvernement a même lancé son propre programme, appelé Ordi 2.0 (www.ordi2-0.fr ), qui coordonne les principaux acteurs du reconditionnement et les structures d’aide et d’insertion sociale. En sélectionnant votre zone géographique, vous pourrez ainsi retrouver tous les organismes susceptibles de reprendre votre matériel informatique. Votre ordinateur pourra ainsi ensuite être redistribué gratuitement ou pour la somme de 100 euros à des associations, des étudiants, des écoles, etc.

S’il est en fin de vie
La majorité des marques informatiques et des chaînes de distribution disposent d’un programme de retraitement des ordinateurs. Commencez par contacter le magasin où vous avez acheté l’appareil pour obtenir des informations sur le recyclage de vos unités. Certaines marques proposent même de reprendre votre matériel contre rémunération, en fonction de l’état de votre équipement. Des sites internet, comme www.love2recycle.fr , peuvent également racheter votre ancien Mac ou PC.
eco-jonction juillet 2011

 

Dossier Formation

L’entreprise à l’école du développement durable

Le développement durable n’est pas une démarche réservée aux grosses structures. Les TPE et les PME peuvent également contribuer à réduire leur empreinte écologique en formant des salariés référents dans l’entreprise et en sensibilisant le personnel à ces problématiques.

Former une personne référente
Si les petites structures ne peuvent pas se permettre de créer un poste à temps plein de responsable du développement durable, un salarié peut devenir le référent sur ce sujet au sein de la société. Il peut s’agir de l’assistante de direction ou de toute autre personne intéressée par cette problématique. De nombreuses formations sont proposées pour aider cette personne à développer des compétences autour de ces missions. Celles-ci peuvent s’étaler sur quelques jours ou prendre la forme d’un cycle en alternance sur l’ensemble de l’année, selon l’importance du poste : Cycle responsable développement durable : la fonction, les missions et les outils pour réussir (8 jours, Afnor), Devenir responsable de la stratégie et du développement durable (10 jours, Demos), les masters en alternance de l’ISEAM de Marne-la-Vallée, etc.

Sensibiliser le personnel
Les salariés sont les meilleurs ambassadeurs de la stratégie de développement durable d’une entreprise. Il est donc important de les impliquer dès le lancement d’une telle démarche de sorte qu’ils soient moteurs et force de proposition pour poursuivre le mouvement. Afin de faire prendre conscience de ces enjeux à l’ensemble du personnel, une formation courte d’une journée (à l’occasion de la Semaine du développement durable ou du séminaire annuel de la société par exemple) peut permettre de motiver les salariés. La plupart des organismes de formation proposent des modules de découverte en entreprise : Formation-sensibilisation des personnels de l’entreprise au développement durable (module de 4 heures proposé par Vedura), Sensibilisation au développement durable (module d’une journée proposé par Centre national de la formation / conseil en entreprise). Autre possibilité : opter pour une approche ludique en faisant participer le personnel à une pièce de théâtre à l’approche didactique sur le sujet (www.theatrealacarte.fr).
eco-jonction juillet 2011

 

Pourquoi et comment intégrer la biodiversité dans la stratégie de votre entreprise

Le ministère de l’écologie et les CCI proposent 10 réunions de formation et de sensibilisation sur la biodiversité pour les entreprises. Ces réunions ont notamment pour objectif de sensibiliser les entreprises à leur dépendance vis à vis de la biodiversité.
Dates et lieux des prochains séminaires :
* Strasbourg, le 15 septembre
* Montpellier, le 4 octobre
* Bastia, le 14 octobre
* Toulouse, le 27 octobre
* Saint-Etienne, le 8 novembre
* Besançon, le 15 novembre
* Nantes, le 29 novembre
* Clermont-Ferrand, le 5 décembre
Programme et inscription : cliquez ici

Evaluation Biodiversité Entreprise – EBEvie
Par ailleurs, afin de permettre à votre entreprise d’évaluer ses liens d’interdépendance avec la biodiversité et de se sensibiliser aux enjeux, le ministère de l’écologie met à votre disposition l’outil en ligne gratuit EBEvie (Evaluation Biodiversité Entreprise). L’outil se présente sous la forme d’un parcours organisé en 3 niveaux :
1 « Comprendre » : met en évidence les liens qui peuvent exister entre l’entreprise et la biodiversité,
2 « Evaluer » : permet à l’entreprise d’évaluer pour chaque fonction qui la compose le niveau de sensibilté de
la fonction à la biodiversité ainsi que le niveau d’impact de la fonction sur la biodiversité,
3 « Agir » : propose une série d’actions à mettre en oeuvre afin que l’entreprise intègre la biodiversité dans sa stratégie de développement. Accédez à EBEvie en cliquant ici

ACFCI – eco-jonction juillet 2011

 

Produits

Une ramette de papier certifiée Ange Bleu

Le papier 100% recyclé de la marque Vertaris vient d’obtenir le label Ange Bleu. Cet écolabel exige l’utilisation de fibres 100 % recyclées, dont 65 % de post-consommation pour les papiers à copier 100 % recyclés : la ramette de papier Vertaris est fabriquée quant à elle à 100% à partir de papiers post-consommation. Par ailleurs, Vertaris est le seul papetier à rejoindre la phase de test du programme d’affichage environnementale (reprenant des données chiffrées sur la consommation de ressources naturelles, l’impact sur les milieux naturels, le contenu en équivalent CO2) des produits de grande consommation, aux côtés de 168 autres sociétés.
Plus d’informations sur www.vertaris.eu
eco-jonction juillet 2011

 

Une cuve pour récupérer l’eau de pluie

Définie comme l’une des quatorze cibles de la norme HQE (Haute qualité environnementale), la récupération d’eau pluviale est une démarche simple à mettre en place pour une entreprise. Pour aller plus loin dans cette démarche, Aqualogic propose une gamme de cuves de récupération d’eau fabriquées dans un matériau 100% recyclable. Par ailleurs, le récupérateur fonctionne en totale autonomie grâce à l’alimentation fournie par un panneau solaire.
Plus d’informations sur www.recuperateurdepluie.fr
eco-jonction juillet 2011

 

La Poste lance une filiale dédiée au conseil en éco-mobilité

La Poste a créé Greenovia, une société de conseil spécialisée en mobilité écoresponsable pour accompagner entreprises et collectivités à optimiser leur potilique de transport. Son champ de compétences va du diagnostic de parc automobile à des phases de conseil, d’accompagnement ou d’ingéniérie jusqu’à la mise en place du plan d’action. Cette filiale à 100% de La Poste propose ainsi d’aider à optimiser la gestion d’un parc existant, implanter des véhicules électriques à grande échelle ou rechercher et développer une flotte de véhicules innovants et décarbonés.
Plus d’informations sur www.greenovia.fr
eco-jonction juillet 2011

 

Trois programmes de formation à l’éco-conduite

GE Capital Fleet Services vient de lancer sur le marché de la location longue durée une nouvelle offre de services baptisée “Clear Drive” rassemblant trois programmes de formation à l’éco-conduite destinés aux entreprises clientes du groupe. Le pack autoformation, d’une durée de dure 24 mois, permet une formation en ligne sur les éco-gestes et un reporting auprès des gestionnaires de parc pour mesurer la performance et les économies de carburant réalisées. Le pack simulateur inclut une formation individuelle à l’’éco-conduite d’une durée de 45 minutes. Enfin, le pack coaching consiste en une séance de coaching individuel de deux heures, couplant tests sur Internet et mise en situation réelle sur route dans le véhicule du collaborateur en présence du formateur.
Plus d’informations en cliquant ici
eco-jonction juillet 2011

 

Initiatives

Dell teste des emballages à base de champignons

Dell souhaite remplacer ses emballages classiques (mousse, papier bulle) par une alternative compostable fabriquée à base de… champignons. La société va tester ce nouveau packaging pour protéger ses serveurs PowerEdge R710. Dell se sert déjà de bambou comme alternative d’emballage notamment pour une partie de ses ordinateurs et téléphones. Les champignons seraient, eux, plus adaptés pour des produits plus lourds. L’objectif de Dell est d’atteindre 75% d’emballages recyclables ou compostables d’ici 2012.
eco-jonction juillet 2011

 

Intermarché et Netto incitent leurs clients à faire du covoiturage

Pourquoi le covoiturage n’intéresserait que les entreprises ou les amateurs de week-end prolongés aux poches vides ? Les enseignes de grande distribution Netto et Intermarché viennent de lancer des sites pour inciter leurs clients à faire du covoiturage pour venir faire leurs courses : www.solidarite-intermarche.fr et www.covoiturage-netto.fr. Les sites permettent également de mettre en relation les personnes qui ne trouveraient pas de moyen de transport pour aller faire leurs achats avec celles qui se proposent de faire leurs courses pour elles.
eco-jonction juillet 2011

 

Livre

Le Développement durable au coeur de l’entreprise

Dunod vient de sortir la deuxième édition du guide Le Développement durable au coeur de l’entreprise. Cet ouvrage donne des pistes pour lancer ou développer une démarche de développement durable en centrant son expertise sur cinq grandes fonctions dans l’entreprise : marketing, RH, comptabilité, finance et vision stratégique. Rédigée avec une approche résolument pratique, cette deuxième édition est par ailleurs enrichie de nouveaux cas concrets.
Ouvrage collectif, Dunod, 202 pages, 25 euros
eco-jonction juillet 2011

 

Agenda

11 octobre 2011   TOP T.I.C.
Marseille – Palais de la Bourse
Faites le point sur les innovations des Technologies de l’Information et de la Communication en participant à la 8ème édition du salon Top T.I.C , le 11 octobre au Palais de la Bourse de Marseille. 40 conférences autour du e-commerce, du webmarketing ou encore du e-tourisme.
Programme et inscription gratuite sur www.top-tic.com

 

13 octobre 2011   DEVCOM MEDITERRANEE
Nîmes – CCI
Développez vos activités et boostez vos ventes en participant à la 1ère édition du DEVCOM Méditerranée le 13 octobre à la CCI de Nîmes ! E-commerce, Marketing & Communication, Performance Commerciale : 30 conférences pour améliorer la compétitivité de votre entreprise.
Programme et inscription gratuite sur www.devcom-mediterranee.com

 

18-19 octobre 2011  Les Formations PRODURABLE
Paris – Opéra
4 séminaires d’exception, à Paris Opéra, les 18 et 19 octobre 2011, animés par les meilleurs experts.
-Piloter sa démarche RSE adossée a l’ISO 2600
- Mettre en oeuvre  les outils de l’éco-conception,
- Comment appliquer le reporting de la loi Grenelle 2
- Le marketing responsable
Programme et inscription : cliquez ici

 

20 octobre 2011   DEVCOM MIDI-PYRENEES
Toulouse – CCI
E-commerce, community management, performance commerciale, développement marcom… venez à la rencontre des meilleurs experts à l’occasion de la nouvelle édition du DEVCOM Midi-Pyrénées le 20 octobre à la CCI de Toulouse : 80 exposants, 40 conférences, plus de 100 démos et rendez-vous d’affaire…
Programme et inscription gratuite sur www.devcom-midipyrenees.com

 

29 novembre – 2 décembre 2011 Salon Buy&Care
Paris-Nord Villepinte
Organisé conjointement avec Pollutec (plus de 1400 exposants et 35 000 visiteurs professionnels)
le Salon Buy & Care accueillera plus de 6 000 acheteurs professionnels. Un programme de formations professionnelles sera réservé aux acheteurs et dédié à l’achat durable et à la responsabilité sociale des entreprises. Plus de 40 conférences et émissions seront proposées par les partenaires experts du salon et les réseaux d’acheteurs publics et privés
www.buy-and-care.com

 

Abonnez-vous à la newsletter Eco-jonction en cliquant ici