oct 09

<p style= »text-align: left; »><a href= » http://form.dolist.net/s/?s=904-3″ target= »_blank »>1- 4 décembre 2009  Paris-Nord Villepinte
Salon BUY &amp; CARE
Les solutions concrètes pour des achats plus responsables. Salon professionnel organisé en partenariat avec l’Ademe, les Eco-maires, la CDAF et de nombreux autres partenaires. Pour plus d’info cliquez ici
</a>

Eco-jonction : la newsletter verte des PME       news n°3  octobre 2009

Pour recevoir la newsletter tous les mois abonnez-vous en cliquant ici

Chaque mois, Eco-jonction vous apporte des informations pratiques sur l’impact du développement durable dans la gestion de votre activité :
Comment faire des économies dans votre entreprise grâce aux idées vertes ?
Comment booster votre portefeuille client grâce à une nouvelle politique plus respectueuse de l’environnement ?
Avec Eco-jonction, tenez-vous informé des attentes des consommateurs, des sources de financements, des nouveaux règlements, des potentiels d’économies dans la gestion de vos ressources ou de vos  déchets.   Découvrez de nouveaux produits, des services générés par le développement durable, mais aussi des témoignages d’entreprises qui ont su, avant les autres, innover sur ce créneau porteur.
Grâce à la newsletter Eco-jonction, anticipez et saisissez les  nouvelles opportunités de croissance.

 
Brèves

Bénéteau fait feu de tout bois

Après les bateaux et l’habitat de loisir, le groupe vendéen se lance dans les maisons modulaires à ossature bois et haute performance énergétique. L’usine BH, filiale de Bénéteau, est entrée en service le mois dernier à la Chaize-le-Vicomte, près de la Roche-sur-Yon. D’une superficie de 8000 m², elle emploie déjà une cinquantaine de salariés, et devrait réaliser pour sa première année d’exploitation une commande de  300 maisons de ville à destination du marché social. Ces habitations répondent aux objectifs du Grenelle de l’environnement et aux exigences des labels THPE (Très Haute Performance Energétique) ou BBC (Bâtiment Basse Consommation). L’entreprise bénéficie également du label CQFD – Coût Qualité Fiabilité Délais – lancé par l’Etat. Le procédé industriel utilisé par Bénéteau repose sur la fabrication de modules tridimensionnels à ossature bois, fabriqués en usine avant d’être transportés par camion, puis assemblés sur le site d’accueil. Le groupe vise un chiffre d’affaires sur l’activité habitat de 300 millions d’euros à l’horizon 2012.

Veolia se lance dans les services liés à l’habitat durable

Veolia Environnement a inauguré à Lille sa première agence Veolia Habitat Services. L’objectif de cette nouvellenseigne, doublée d’un site internet, est de proposer aux particuliers et professionnels une large gamme de services pour installer, réparer, entretenir les installations d’eau, de gaz, d’électricité… Pour améliorer le confort dans toute la maison mais aussi réduire les dépenses en énergie, Veolia Habitat Services proposera aussi des « diagnostics énergies » et l’installation d’équipements fonctionnant aux énergies renouvelables.
D’ici à la fin de l’année 2009, 16 agences Veolia Habitat Services devraient couvrir une partie de l’hexagone. A horizon 2011, c’est un réseau de 150 qui couvrira le territoire, dont 50 agences dédiées spécifiquement à l’habitat individuel.
Pour en savoir plus : www.veoliahabitatservices.fr

Vers une publicité plus éco-responsable

L’ADEME et l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) ont rendu public les résultats de leur 3ème étude* commune dont le but est d’analyser le discours publicitaire utilisant des allégations environnementales. Alors que depuis  3 ans le nombre de messages environnementaux a été multiplié par 6 (6% des visuels concernés en 2009) l’étude montre que 9 messages sur 10 sont conformes aux règles de la déontologie publicitaire en matière d’environnement. La mise en œuvre, en 2008, de la réforme du dispositif de régulation professionnelle de la publicité – dont le contrôle systématique avant diffusion des publicités à argument écologique – et le renforcement des règles déontologiques relatives au développement durable, semblent avoir  porté leurs fruits. Mais la vigilance reste de mise et des progrès peuvent encore être réalisés dans le secteur de l’habitat (5% de manquements) et des transports pour clarifier les avantages environnementaux et réduire la disproportion, parfois constatée, entre la réalité et la promesse écologique.
Pour en savoir plus : cliquez ici  

 

Marketing

L’éco-conception de vos produits : un avantage compétitif avéré 

L’éco-conception consiste à prendre en compte la protection de l’environnement dans la conception des produits et services. La dimension « environnement » est intégrée à coté d’autres préoccupation : attentes clients, faisabilité technique, maîtrise des coûts, etc.. A service rendu égal, elle débouche sur la mise sur le marché de produits plus respectueux de l’environnement. L’éco-conception se caractérise par une vision globale. C’est une approche multicritères : eau, air sols, bruit, matières premières, énergie etc.. C’est aussi une approche multi-étapes : elle prend en compte toutes les étapes du cycle de vie des produits, depuis l’extraction des matières premières jusqu’au traitement des produits en fin de vie.

Le Pôle Eco-conception de la CCI de Saint-Etienne a lancé en partenariat avec un institut québécois une étude sur les retours économiques de l’éco-conception. Cette étude s’appuie sur 30 cas concrets d’entreprises françaises et québécoises ayant mené une démarche d’éco-conception sur un produit. Cette étude montre que la démarche d’éco-conception n’est pas incompatible avec l’obligation de rentabilité de l’entreprise. Au contraire, cette démarche peut contribuer à améliorer significativement son bilan financier. Ainsi, Dans 28 cas sur 30, l’éco-conception a contribué à accroître les profits des entreprises.

L’ADEME vous propose un outil intitulé « Bilan produit », qui vous permet de facilement estimer les impacts environnementaux de votre produit et les pistes d’amélioration. Par ailleurs, la CCI de Saint-Etienne a développé un pré-diagnostic éco-conception, qui en deux demi-journées, vous permet de vous positionner par rapport à l’éco-conception de vos produits. Vous pouvez réaliser ce pré-diagnostic soit avec l’aide de votre CCI, soit en contactant le pôle éco-conception de la CCI de Saint-Etienne.
Site Internet du Pôle éco-conception de la CCI de Saint-Etienne : www.eco-conception.fr

Offre de l’ADEME en matière d’éco-conception : cliquez ici
 

Gestion 

Recyclez vos consommables informatiques

Si les poubelles de votre entreprise regorgent de cartouches usagées et si vos dépenses d’impression explosent, adoptez la « green attitude » ! Recycler cartouches et toners peut en effet vous permettre de concilier écologie et économie. Tour d’horizon, non exhaustif, des solutions existant sur le marché.

La France consomme près de 80 millions de cartouches d’encre et 13 millions de toners lasers chaque année, mais seule une petite partie est valorisée, alors qu’après utilisation la tête d’impression et le corps des consommables sont souvent encore en très bon état. Le recyclage consiste à collecter les cartouches usagées pour les remettre en état de fonctionnement : une démarche autant écologique, qu’économique. L’opération pourrait être fastidieuse pour les entreprises, mais pour leur faciliter la vie, les constructeurs d’imprimantes et certaines sociétés comme ABCartouches (www.abcartouches.com), Armor (www.armor-group.com), Praxis (www.praxis-environnement.com), Ecologik Buro (www.ecologik-buro.com)  ou Innotec (www.innotec-sa.com) ont monté des filières de collecte et de recyclage. Il vous suffit, suivant les programmes, de renvoyer les cartouches et toners par la poste ou de les déposer dans des conteneurs spéciaux. L’opération est presque gratuite et peut même parfois vous rapporter de l’argent. Certaines cartouches originales – c’est à dire fabriquées par des constructeurs d’imprimantes comme HP, Canon ou Lexmark – sont en effet très recherchées par les fabricants de consommables compatibles. Une fois nettoyées, remanufacturées et remplies d’encre, elles sont en effet revendues. Les matériaux des consommables non réutilisés, considérés comme des déchets industriels, sont eux spécialement traités, c’est à dire recyclés ou détruits. Certaines sociétés, comme Revialis (www.revialis.fr), valorisent ainsi les cartouches lasers à 100%

Autre avantage du recyclage, il permet de venir en aide à des associations, des projets de solidarité ou de protection de l’environnement. De nombreuses sociétés comme MBP, Canon, Lexmark ou EBP ont en effet mis en place des partenariats en faveur, par exemple, de projets de reboisement. D’autres opérations ont été lancées, par exemple par Cartouches Solidaires (www.recyclagesolidaire.org et Amo MP (www.amomp.com), pour reverser l’argent, récolté grâce au recyclage, à des associations humanitaires ou à la lutte contre les maladies génétiques rares.
Il existe enfin une autre solution pour vos cartouches : les recharger. Soit en achetant des « kit de recharge » ou en vous rendant dans des boutiques spécialisées, comme Cartridge World (www.cartridgeworld.fr). Au-delà des économies générées, vous ferez là aussi un geste pour la planète.
 

Finance

Osez OSEO pour vos innovations « responsables »

En cette période de crise – ou de sortie de crise – l’établissement public OSEO peut se prévaloir d’un rôle important en tant que soutien à  l’économie.  Fin août, au titre des dispositifs du plan de relance, 18 000 entreprises ont ainsi été aidées et 4,5 milliards d’euros engagés pour renforcer leur trésorerie et financer leurs investissements. Parmi les aides, celles consacrées à l’innovation, revêtent un intérêt tout particulier, leurs critères d’attribution ont en effet été élargis et prennent  désormais en compte ce qui relève de «l’innovation responsable».

Cette initiative fait suite au soutien important apporté depuis plusieurs années par OSEO aux éco-innovations et investissements en équipement dans le secteur Energie-Environnement. Les projets concernaient jusqu’en 2006 majoritairement des PME agissant dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et des déchets mais on observe depuis une montée en puissance du secteur des entreprises cleantech (ou éco-technologiques) avec par exemple un doublement du nombre de projets d’innovation financés en 3 ans par OSEO. Cette montée en puissance est également favorisée par les pôles de compétitivité spécialisés comme Capénergies (www.capenergies.fr) ou Derbi, ainsi que par les réseaux de business angels.

Cette acception plus large de l’innovation, intégrant le développement durable, peut stimuler dans le domaine environnemental des approches nouvelles pour votre entreprise telles que l’éco-conception, la mise en œuvre de technologies propres ou l’analyse des cycles de vie. Ces approches se traduisent souvent par une réorganisation interne et une modification de vos relations avec vos partenaires et clients, ce qui encourage la diffusion des technologies environnementales. Qu’il s’agisse de transformer un procédé de production pour le rendre plus propre, d’acquérir, d’utiliser et d’adapter des logiciels spécialisés facilitant par exemple un management environnemental de votre entreprise, de former le personnel à des techniques et pratiques nouvelles… OSEO peut soutenir vos démarches.

Pour en savoir plus sur l’aide à l’innovation : cliquez ici

Porteur d’un projet innovant, inscrivez-vous à Tremplin Entreprises 2010
Cette opération organisée par le Sénat et l’Essec depuis 1999 a permis à prés de 300 entreprises innovantes d’accélérer la levée de fonds nécessaire au développement de leur activité.
OSEO est membre du comité de sélection Tremplin Entreprises 2010.
Après sélection, les 30 jeunes entreprises les plus prometteuses auront l’occasion de se distinguer auprès des principaux acteurs du capital risque en France, les 12 et 13 février 2010 au Sénat.
Pour concourir : www.tremplinentreprises.com

 

Nos voisins se mettent au vert 

L’éolien on y vient

Scottish Power Renewables, filiale du leader mondial, l’Espagnol Iberdrola Renewables, a inauguré avant l’été la plus grande ferme éolienne on-shore (c’est-à-dire sur terre) d’Europe. Elle est située à  Whitelee, à une quinzaine de kilomètres de Glasgow, en Ecosse. Elle est composée de 140 éoliennes réparties sur 55 km2 et développe 322 MW. Cette production est suffisante pour alimenter près de  180.000 foyers. Cet investissement de 350 millions d’euros  permet d’économiser 500 000 tonnes de CO2 par an. Une extension est déjà programmée pour porter la puissance à 452 MW

La plus importante centrale solaire du monde verra le jour en Chine

First Solar, le premier fabricant mondial de panneaux solaires vient d’annoncer la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement chinois pour la construction d’une centrale solaire d’une puissance de 2 gigawatts, environ  30 fois que les centrales actuelles. Son édification dans la ville chinoise d’Ordos, en Mongolie intérieure, s’étalera sur 9 ans.

 

Portrait d’entreprise

Des crèches recommandées par la Nature

Le développement durable n’en finit plus de trouver de nouveaux espaces d’application. Dernier en date : les crèches avec 1, 2, 3 Soleil. La société, fondée en 2005, ne répond ainsi pas seulement aux angoisses des parents pour garder leurs enfants, elle leur propose en plus une démarche environnementale poussée. La première crèche inter entreprise a été lancée dans la région de Lesquin, près de Lille, en 2005, et depuis les projets fleurissent. Marc Duez, cofondateur et codirigeant des crèches 1.23 Soleil, nous explique ce parti pris écologique.

Marc Duez, comment est née l’idée des crèches  123 soleil ?
J’ai été confronté aux problèmes de garde lors de la naissance de Luc, mon premier fils. De là m’est venue l’idée de créer des structures proches du lieu de travail des parents et permettant d’accueillir les enfants selon des horaires souples. Avec mon frère Pierre, nous avions pour projet de monter notre boîte depuis longtemps, ce fut l’occasion de se lancer tous les deux dans l’aventure.
La famille est quelque chose de sacrée pour nous, cela se retranscrit dans notre manière de travailler et dans la manière dont nous accueillons nos salariés, parents et enfants. Concernant le nom de l’entreprise, là encore c’est une histoire de famille, c’est Elise, ma femme, qui en a eu l’idée !

Pourquoi avez-vous décidé de vous intéresser au développement durable ?
Nous souhaitions accueillir les enfants de la meilleur façon qui puisse être et quoi de mieux que le Bio pour ça ? Bien évidemment il s’agit d’un concept plus vaste. Pour nous, il était et il est question de préserver à la fois la santé des enfants en éradiquant toutes les substances nocives que l’on peut retrouver dans l’air intérieur comme les phtalates, benzènes et autres formaldéhydes, mais notre priorité est également de préserver l’environnement, de lutter contre la déforestation, contre le gaspillage énergétique, contre les organismes génétiquement modifiés, etc.

Comment cet engagement se concrétise-t-il  au niveau des constructions et de la vie quotidienne de la crèche ?
Chaque jour nous travaillons à être toujours plus écolo dans notre démarche. Depuis le début, nos process environnementaux se sont considérablement améliorés. Aujourd’hui nous disposons d’un véritable savoir-Vert ! Cela se retranscrit dans nos crèches qui sont entièrement passives et créditrices en CO2. Plus précisément, nos constructions visent à réduire au strict minimum notre consommation énergétique et à être saines pour la santé. Nous utilisons exclusivement des matériaux nobles et non-traités, l’isolation est faite en déchets de pull du Relais, les revêtements de sol et les murs sont écologiques, la robinetterie est électronique et thermo régulée pour limiter la consommation d’eau. Nous récupérons également les eaux de pluie dans des noues qui permettent la biodiversité…..
La gestion quotidienne de la crèche se veut également la plus écologique possible. L’alimentation des enfants est bio ; les matelas, le linge de lit, les turbulettes, le linge de toilette sont en coton bio ; les couches-culottes sont écologiques tout comme les produits d’hygiène des enfants et les produits d’entretien. Nous utilisons également des biberons garantis sans phtalates ni bisphénol A.
Ce mode de fonctionnement écologique est un véritable moteur pour les salariés qui s’impliquent avec enthousiasme et qui nous aident à être toujours plus « verts » dans notre démarche.

Comment compensez-vous le surcoût des projets et du quotidien ?
Il n’y a pas véritablement de surcoût. En tout cas sur le long terme. Par exemple nous n’avons aucun frais liés au chauffage de nos structures puisqu’elles se chauffent d’elles-mêmes grâce à un système de récupération de la chaleur sous le bâtiment. En ce qui concerne les achats liés à la gestion quotidienne, comme les biberons, les couches ou autres fournitures que nous achetons bio ou écologiques, c’est effectivement un peu plus cher que le matériel conventionnel mais de cette manière nous faisons un geste pour préserver notre planète.

Quels sont les bâtiments développement durable déjà construits et les projets ?
Toutes nos crèches s’inscrivent dans une démarche développement durable. Nos crèches sont, soit des bâtiments que nous construisons et qui sont à la pointe des techniques de construction écologiques, soit des structures déjà existantes pour lesquelles nous faisons tous les travaux nécessaires pour rendre les espaces les plus sains possibles. Aujourd’hui, nous gérons neuf crèches. Nous disposons de trois bâtiments passifs et créditeurs en CO2 dans la région Nord-Pas-de-Calais. Deux autres sont en construction dans cette même région.

Comment ces projets développement durable ont-ils été accueillis ?
Nos crèches écologiques suscitent énormément la curiosité. Les parents sont ravis et se montrent particulièrement intéressés. Il n’est pas rare que l’on nous pose des questions sur les techniques de construction ou que l’on nous demande des astuces pour rendre les intérieurs moins nocifs.

Avez-vous perçu une évolution des mentalités des entreprises et des collectivités sur ce sujet (la prise en compte du développement durable) depuis vos débuts ?
Si les entreprises et les collectivités avec qui nous travaillons sont demandeuses de notre spécificité écologique, nous avons cependant remarqué une évolution. Par exemple dans les appels d’offre auxquels nous répondons, les aspects écologiques du bâtiment sont demandés de plus en plus souvent.

Pour en savoir plus : www.creches123soleil.fr

 

Produits / Services

Un nouveau  revêtement extérieur à base de papier recyclé

C’est en cherchant une solution pour recycler les chutes de production de papiers adhésifs qu’UPM, leader mondial du papier magazine et leader européen des complexes auto-adhésifs, a développé un matériau composite papier/plastique totalement inédit. UPM ProFi présente des qualités intéressantes, tant du point de vue technique, qu’esthétique ou écologique. Il se révèle ainsi solide, résistant, antidérapant, facile à installer, d’un entretien réduit et ne contient pas de lignine. Celle-ci est responsable de la coloration grisâtre qui apparaît avec le temps sur les produits dérivés du bois. En son absence, les couleurs des profilés de ce nouveau revêtement  ne devraient donc que s’estomper légèrement au soleil au fil des années. Cette solution se révélerait donc très adaptée aux revêtements extérieurs pour les terrasses, contours de piscines, allées de jardins, pontons…Les deux premiers produits ont été lancé cet été : les lames UPM Profi Deck et les dalles UPM ProFi Floor.
En savoir plus : cliquez ici

Les premiers plateaux repas certifiés bio

gamme Pleine Nature

gamme Pleine Nature

Room Saveurs innove en lançant une gamme de plateaux repas bio, Pleine Nature. Ils sont conçus par un chef cuisinier avec l’aide d’un nutritionniste et propose des fruits et légumes de saison, des produits issus de l’agriculture biologique. L’approvisionnement est réalisé au plus près pour limiter l’impact sur le transport et garantir la fraicheur des produits tandis que les plateaux sont préparés dans un laboratoire certifié AB. Au menu entre autres: salade d’endives et pruneaux, crevettes sautées et rémoulade de céleri à la coriandre, émincé de saumon et crème de soja aux épices, kefta de poulet, salade de saison et champignons, Salade de haricots blancs aux graines germées, flan de potiron aux graines de courges, tartes façon mouillettes à la banane
Bon point également pour le  packaging eco responsable, en carton et entièrement recyclable.
Menu à partir de 23,90 € HT
Pour en savoir plus : www.roomsaveurs.fr

Communiquez écologique 

enveloppe Sumo

enveloppe Sumo

L’environnement est une notion de plus en plus prise en compte par les services achats et communication des entreprises. Si vous souhaitez disposer de pochettes écologiques, GPV a mis au point SUMO. Ces pochettes protectrices matelassées, avec bande de protection, sont fabriquées exclusivement à base de papier, 100% recyclé certifié FSC et Ange Bleu. Garnies d’un matelassage intérieur cloisonné, qui protège même le fond de la pochette sans rupture, elles assurent une protection optimale y compris pour les objets les plus fragiles et sont ultra légères. Entièrement recyclables, elles peuvent être directement jetées dans la poubelle à papier, sans avoir besoin de séparer les matières, comme sur les pochettes matelassées classiques ou bulles d’air. 
En savoir plus : cliquez ici  

 

Formation

Développement Durable : Approche pratique pour l’entreprise
Comprendre les enjeux du développement durable à l’échelle de l’entreprise ; connaître le contexte et les nouvelles obligations de transparence ; connaître les exigences et les méthodes du reporting social et environnemental
DEMOS   5 – 6 novembre  plus d’info cliquez ici

Réaliser l’analyse environnementale d’un site
Identifier les points clés et maîtriser la rédaction de l’analyse environnementale
DEMOS    19 – 20 novembre    plus d’info cliquez ici

Faire un audit déchet
Faire le point sur l’actualité réglementaire en matière de déchets ; analyser la méthodologie pour réaliser un audit déchets
DEMOS  26 – 27 novembre    plus d’info cliquez ici

 Du QSE au Développement Durable
Le système de management QSE qui aborde les dimensions Qualité-Santé/Sécurité et Environnement dans l’entreprise représente pour beaucoup un premier pas vers le développement durable. Complémentaires, ces deux notions aident les directions à renforcer leur compétitivité tout en assumant leur responsabilité sociale et sociétale. Découvrez pendant cette journée d’expertise, comment donner un nouveau souffle à votre système de management QSE.
CEGOS   13 novembre   plus d’info cliquez ici

Le Développement Durable : une stratégie gagnante
Cette formation vous aidera à repérer les enjeux majeurs du Développement Durable et leurs impacts pour votre entreprise, à identifier les solutions et la façon de les mettre en œuvre.
CEGOS   10 –11 décembre   plus d’info cliquez ici

 

Agenda

6 novembre 2009
Dole ( 39 ) Salle des Congrès
Salon INNOVIA
Journée de rencontres professionnelles sur le thème de l’innovation, du développement durable et de la création d’entreprise. Des conférences et ateliers sont proposés aux porteurs de projets, chefs d’entreprises et particuliers par les spécialistes français de l’innovation dans plusieurs thématiques. 
www.salon-innovia.com

1-4 décembre 2009
Paris-Nord Villepinte
Salon BUY & CARE
Les solutions concrètes pour des achats plus responsables. Salon professionnel organisé en partenariat avec l’Ademe, les Eco-maires, la CDAF et de nombreux autres partenaires.  www.buy.and.care.com

Abonnez-vous à la newsletter Eco-jonction en cliquant ici