Newsletter juillet 2014

Eco-jonction : l’info innovation pour les entreprises           n°49      juillet 2014

En 2014… eco-jonction fait évoluer son positionnement rédactionnel : il élargit son contenu éditorial du développement durable à l’innovation, moteur de croissance et de compétitivité pour les entreprises. Nouveaux produits, nouveaux services, nouveaux marchés… eco-jonction s’intéresse à toutes les nouvelles idées. eco-jonction informe les décisionnaires sur les approches et aspects de l’innovation : marketing, communication, gestion, production, distribution, développement durable, ainsi que sur les dispositifs d’aides existants pour développer les entreprises.

Pour recevoir la newsletter tous les mois, abonnez-vous en cliquant ici

 

Brèves

Les éco-activités génèrent de la richesse

Le Commissariat au développement durable vient de publier ses données pour l’année 2012 concernant le domaine des éco-activités. Conclusion : le secteur des éco-activités continue de progresser et a généré un excédent commercial de 3,2 milliards d’euros en 2012. La production dans les éco-activités a atteint 85,0 milliards d’euros soit 2,3% de valeur de la production totale en France. Le montant de la valeur ajoutée s’est élevé à 32,0 milliards d’euros et celui des exportations a atteint 9,1 milliards d’euros soit 2,1%. Mieux : en 2012, la production des éco-activités s’est révélée plus dynamique (+5,6%) que l’ensemble de l’économie (+1,2 %). Ce dynamisme résulte principalement d’une poursuite des conversions à l’agriculture biologique et d’une hausse de plus de 15% de la production dans le domaine de la récupération. Par ailleurs, les éco-activités ont mobilisé 447 500 emplois en équivalent temps plein (ETP), soit 0,3% de plus qu’en 2011 (446 200 ETP).
Plus d’information en cliquant ici
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Les réseaux sociaux, une communication efficace pour les PME

Les TPE et PME sont de plus en plus présentes sur les réseaux sociaux. Une stratégie payante puisque, selon une étude menée par Facebook, 69% des 28 millions d’utilisateurs “actifs” français du réseau social ont cliqué sur le bouton “like” d’une TPE-PME hexagonale. Au total, d’après Facebook, 314 millions de “connexions” entre les utilisateurs français et les petites et moyennes structures ont été recensées. Les dirigeants de TPE et PME françaises ont bien compris tout l’intérêt qu’ils ont à renforcer leur présence sur ces réseaux. D’après une étude menée par Viadeo, 77% des TPE-PME considèrent les réseaux sociaux professionnels comme des outils de visibilité efficaces. Et 73% des chefs d’entreprise concernés les utilisent pour conquérir de nouveaux clients.
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Quels sont les véhicules les moins polluants ?

L’Ademe vient de publier les résultats de son analyse du marché automobile français et européen en matière d’émissions de CO2. Sans surprise, les véhicules hybrides trustent une nouvelle fois les premières places du classement. Avec 79 grammes de CO2 par kilomètre, la Toyota Yaris se place sur la première marche, suivie par la Lexus CT 200H hybride (82g/km), la Renault Clio diesel (83g/km), la Toyota Auris hybride (84g/km) et la Hyundai i20 diesel (84g/km). Le marché des véhicules électriques et hybrides est en forte progression. Ainsi, 8779 véhicules électriques ont été? vendus en France en 2013, soit une augmentation de 73% par rapport a? 2012 ; et 46 785 véhicules hybrides ont été? vendus en 2013 (32 799 hybrides essence et 13 986 hybrides Diesel), soit une augmentation de 74% par rapport a? 2012. Pour accéder au palmarès complet des véhicules neufs les moins émetteurs, rendez-vous sur le comparateur en ligne Car Labelling, mis à jour par l’Ademe. eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Faites-vous connaitre avec le Prix Entreprises & Environnement

Les Prix Entreprises & Environnement récompensent chaque année des entreprises ayant effectué des réalisations remarquables dans les domaines de l’environnement, de la biodiversité et du développement durable, participant ainsi à la transition écologique. Créés en 1987, ces prix sont organisés par le ministère du Développement durable, en partenariat avec l’Ademe. Les entreprises intéressées peuvent concourir dans cinq catégories : écoproduit pour le développement durable, innovation dans les technologies, économie circulaire, management et initiatives pour le développement durable, biodiversité et entreprises. La date de limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 15 septembre. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 2 décembre lors du Salon Pollutec. Pour télécharger un dossier de candidature, rendez-vous sur le site du ministère du Développement durable.
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Etranger

Le sport c’est bon pour la santé et ses finances

Vous connaissez les Bitcoins, cette monnaie virtuelle créée sur Internet en marge des banques ? La société Zerofootprint a repris le principe et imaginé les GOODcoins, une monnaie sociale qui récompense les habitudes saines. Le but ? Encourager les habitants d’une ville à adopter des comportements qui favorisent un maintien en bonne santé. Concrètement, il suffit de faire de la marche à pied, d’acheter des produits écoresponsables ou de réduire sa consommation d’énergie pour gagner des GOODcoins. Ceux-ci peuvent ensuite être utilisés pour disposer d’un abonnement gratuit aux transports en commun ou acquérir des aliments bio, etc. Ainsi, une demi-heure de marche par jour pendant un mois rapporte 100 GOODcoins, un quart d’heure de vélo par jour 500 GOODcoins. Après avoir été testé dans deux villes canadiennes, London (500 000 habitants) et Newmarket (100 000 habitants), ce service est maintenant disponible, dans tout le pays, de Vancouver à Montréal.
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Portrait

Un nouvel acteur de l’eco-mobilité

En proposant un service de location en libre-service de véhicules urbains électriques dans les gares, Wattmobile espère toucher une cible de professionnels, cherchant à gagner du temps dans leurs déplacements professionnels. Après une levée de fonds de 1,5 million d’euros et l’ouverture du service le 1er juillet dans quatre gares françaises, Wattmobile ambitionne de devenir un acteur majeur de la location en libre-service. Rencontre avec David Lainé, président de Wattmobile.

Comment est né Wattmobile ?
Wattmobile a été créé en juillet 2010 autour de l’idée d’assurer les derniers kilomètres entre une gare et une destination finale au moyen de petits véhicules urbains : vélos, scooters et voitures électriques. Il s’agit de la brique entre le Vélib’ et Autolib’. Nous avons effectué un premier test, pendant l’année 2011, en mettant à disposition des scooters électriques à la gare Saint-Charles à Marseille via un kiosque. Notre objectif était de tester la fiabilité de ce mode de transport et la demande des utilisateurs. Sans aucune communication, nous avons réalisé 50 000 euros de chiffres d’affaires, avec quatre scooters, en six mois. Ce test ayant été très satisfaisant, nous avons décidé, fin 2011, d’étendre ce modèle, en proposant dans les gares un service de location en libre-service de vélos, scooters et voitures électriques. Ce service a été ouvert au public le 1er juillet dans les gares de Lille Flandres, Paris Gare de Lyon, Lyon Pardieu et Marseille Saint-Charles. Les véhicules sont disponibles 24h/24, 7 jours sur 7, via un abonnement. Nous avons pour objectif d’être présents dans les 20 plus grandes gares françaises d’ici la fin de l’année.

Comment fonctionne ce service ?
Si je devais le résumer en une formule, ce serait “Réservez, badgez, partez”. Une fois abonné, il vous suffit de réserver un véhicule sur Internet, à la date et à l’horaire souhaité. Une fois à la gare, vous pouvez récupérer le véhicule en un instant grâce à votre badge. Vous redéposez ensuite le véhicule à la gare au moment de reprendre votre train. Nous avons fait le choix de petits véhicules car 90% des pros qui se déplacent le font seul. Il est donc plus pratique pour eux de disposer d’un véhicule plus petit, qui va leur permettre de gagner du temps. Par ailleurs, nous avons fait le choix de l’électrique pour des raisons environnementales. L’évolution va clairement dans ce sens, il faut dépolluer les centre-villes.

Comment Wattmobile se distingue de la concurrence dans ce domaine, comme Autolib’ par exemple ?
Par rapport à Autolib’ par exemple, nous nous distinguons tout d’abord par le type de véhicule utilisé. Nous proposons des scooters électriques, qui permettent de gagner 50% de temps par rapport à l’utilisation d’une voiture. Nous disposons également de petites voitures urbaines Renault Twizy de deux places, qui sont plus petites qu’une voiture citadine et permettent ainsi de gagner 25% de temps, notamment en temps de stationnement car le véhicule permet de se garer dans une place d’1,25 mètre. Par ailleurs, Autolib’ empêche la réservation ferme à l’avance alors qu’il s’agit de notre mode de fonctionnement. Ainsi, nous ciblons les professionnels, qui veulent être assurés de disposer d’un véhicule à la gare, ce qui n’est pas toujours le cas avec Autolib’. Je ne vois pas Autolib’ ou les loueurs classiques vraiment comme des concurrents, je considère davantage Wattmobile comme une solution complémentaire, plus adaptée aux déplacements professionnels.

Quels sont vos objectifs pour les années à venir ?
Nous espérons réaliser un chiffre d’affaires de 500 000 euros en 2014 puis de 2 à 2,5 millions d’euros en 2015. D’ici la fin de l’année 2015, nous comptons disposer de 70 à 100 stations en France. A terme, nous souhaitons nous positionner comme le spécialiste de la mobilité urbaine en petits véhicules citadins installés dans les gares et nous déployer sur l’Europe.
Plus d’informations sur www.wattmobile.net
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Produits

Recréez la lumière du jour

Le manque d’exposition à la lumière du jour peut avoir un effet néfaste sur la santé : troubles du sommeil, maux de tête, sentiment de malaise, dépression… Pensées pour les locaux éclairés artificiellement, les ampoules True Light reproduisent le spectre de la lumière du jour, permettant une meilleure concentration au travail. Par ailleurs, grâce à cette composition spectrale, ces ampoules permettent d’observer un rendu des contrastes et des couleurs plus fidèle à la réalité. Disponibles sous forme d’ampoules et de tubes fluorescents, celles-ci s’adaptent aux luminaires et culots existants.Plus d’informations sur le site de True Light.
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Recyclez vos tubes

La société Récylum, spécialisé dans le recyclage, a développé Lumibox, un dispositif de collecte des ampoules usagées, notamment destiné aux entreprises. Le principe : il vous suffit de prendre contact avec votre distributeur de fournitures habituel ou votre collecteur de déchets, qui viendra vous installer une boîte de collecte Lumibox. Vous le recontactez dès que le collecteur est plein pour qu’il procède à l’enlèvement et au remplacement de votre Lumibox. Sur le même principe, Récylum propose également des Tubibox, destinées à la collecte et au recyclage des tubes fluorescents. Plus d’informations et détail des partenaires de Récylum proposant ce service disponibles sur le site de Recylum.
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Une nouvelle tour de Babel

Imaginez pouvoir discuter librement, avec n’importe quel interlocuteur aux quatre coins du monde, sans aucune barrière de la langue. Cela sera bientôt possible grâce au nouveau traducteur développé par Microsoft, qui viendra s’intégrer au logiciel de discussion Skype. Celui-ci permettra de traduire en temps réel des conversations dans votre propre langue et de traduire votre propre langue dans la langue de votre interlocuteur. Skype Translator devrait être disponible dans la version beta de Microsoft 8. Pour voir ce traducteur en action, consultez la vidéo de présentation (en anglais).
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Un couteau suisse pour les amateurs de mobilité

Avec le MobileLite Wireless G2, Kingston propose d’étendre le stockage des smartphones et tablettes mais aussi de partager leurs contenus avec plusieurs utilisateurs ou sur les réseaux sociaux. Ce boîtier, d’une taille légèrement supérieure à celle d’un téléphone mobile, peut également être utilisé comme routeur pour partager une connexion internet entre plusieurs utilisateurs. Par ailleurs, sa fonction de chargeur vous permet de recharger jusqu’à deux fois votre téléphone à pleine puissance. Enfin, disposant d’un lecteur de cartes et d’un port USB, il peut vous permettre de transférer facilement tous types de fichiers (photos, documents, vidéos…) directement sur un mobile ou une tablette. Bref, un véritable couteau suisse multi-usages pour tous les amateurs de mobilité ! Plus d’informations sur le site de Kingston.
eco-jonction juillet 2014

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici