Newsletter juin 2013

Eco-jonction : la newsletter verte des entreprises       n°38      juin 2013

Eco-jonction vous apporte des informations pratiques développement durable pour la gestion de votre activité.
Pour recevoir la newsletter tous les mois, abonnez-vous en cliquant ici

 

Brèves

JO, première série TV eco-responsable

Atlantique Productions, filiale de Lagardère Entertainement, et TF1 ont fait du tournage de la série Jo, dont l’acteur principal est Jean Reno, la première production internationale neutre en carbone, avec l’aide du collectif Ecoprod. Repérages effectués en deux roues e?lectriques, lieux de restauration a? proximité? du tournage afin de minimiser les déplacements, groupes e?lectroge?nes remplace?s de?s que possible par des branchements forains mis en place par la ville de Paris, utilisation de l’outil OutlookMovie qui permet de partager les documents de tournage ou les rushes afin de limiter les impressions, table de re?gie mobile e?quipe?e de supports pour la re?utilisation des gobelets et la collecte se?lective des de?chets : l’ensemble a permis de diviser les e?missions de gaz a? effet de serre par deux par rapport a? une organisation de tournage conventionnelle. Le CO2 résiduel émis dans le cadre du tournage a été par ailleurs compensé via l’achat de crédits carbone.
eco-jonction juin 2013

Les stations de ski passent leur flocon vert

L’association écologiste Moutain Riders vient de lancer un nouveau label, appelé Flocon vert, pour mettre en avant les stations de ski engagées dans une démarche de développement durable. Imaginé comme une déclinaison du célèbre Pavillon bleu décerné aux communes et villes de plaisance, celui-ci a nécessité plus de deux ans de préparation. Deux stations de montagne, Les Rousses (Jura) et Villars (Suisse) ont obtenu les premiers labels Flocon Vert. La première a notamment été distinguée pour son installation d’un chauffage au bois. Par ailleurs, les activités de la station sont gérées par une société certifiée ISO 140001. Celle de Villars favorise les transports en commun et l’installation de panneaux solaires pour alimenter en énergie les infrastructures touristiques. L’association s’appuie sur un référentiel d’une trentaine de critères répartis en huit thématiques (transports, énergie, eau, déchets, etc.) pour évaluer l’engagement d’une station. Après consultation du dossier par l’association et un audit réalisé par un organisme certificateur, le label est attribué par un comité composé de la Fondation Nicolas-Hulot, la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe (F3E) et Mountain Riders. Depuis 2006, Moutain Riders mettait déjà en avant les démarches innovantes des stations de ski en publiant L’Eco-guide des stations de ski . Les stations de ski désirant faire reconnaître leur engagement écologique peuvent déposer un dossier auprès de l’association.
eco-jonction juin 2013

 

Une nouvelle éco-taxe appliquée aux meubles

Comme pour les produits électroménagers, une contribution écologique s’ajoute désormais au prix des meubles, pour financer leur recyclage. Clairement affiché en magasin à côté du prix de vente d’une chaise, d’une armoire ou d’une table, le montant de cette contribution est forfaitaire et établi en fonction du coût de recyclage du meuble, et donc de son poids, de sa taille et de sa nature. Sur 1,7 million de tonnes de meubles arrivés en fin de vie en 2012, 23% seulement ont été recyclé et réutilisé en 2012 tandis que plus de la moitié a été envoyée à la décharge. L’organisme chargé de la collecte de cette contribution et de l’organisation de la filière de recyclage, Eco-mobilier, souhaite atteindre un chiffre de 45% de meubles recyclés en 2015. A terme, Eco-mobilier estime que cette éco-taxe devrait rapporter environ 300 millions d’euros par an.
eco-jonction juin 2013

IFP Energies Nouvelles soutient l’innovation des PME

A l’image d’autres grands groupes, comme Veolia, EDF, Suez environnement ou EADS, IFP Energies Nouvelles développe depuis plus de vingt ans des programmes de soutien à l’innovation des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), notamment dans le domaine des éco-industries. Prenant la forme de transfert de technologie et de partenariat en R&D, cette aide permet aux PME d’accéder aux moyens techniques, aux compétences et au réseau de partenaires de l’IFPEN. La PME ne rémunère IFPEN qu’en cas de succès commercial, sous forme de redevance calculée sur le chiffre d’affaires. Près de 400 contacts sont ainsi noués chaque année avec des PME, donnant lieu à l’instruction d’une cinquantaine de projets et à la signature de 20 à 30 accords de partenariat. Plus d’informations sur le site de l’IFPEN.
eco-jonction juin 2013

 

Portrait

L’emballage alimentaire se met au vert

Hervé Pelhate – Marcojea

La société dédiée à l’emballage alimentaire Marcojea, installée près de Rennes, a lancé en 2011 la marque Pap&Nat, spécialisée dans les solutions de conditionnement plus respectueuses de l’environnement. Deux ans plus tard, le pari est réussi : cette gamme représente près de 40% de la production de l’usine. Rencontre avec Hervé Pelhate, PDG de l’entreprise.

Quand et pourquoi avez-vous commencé à vous intéresser à la problématique du développement durable ?
Nous sommes une PME. Nous devons innover et nous distinguer pour exister alors il nous est apparu important de le faire en adoptant une démarche éco responsable.

Par ailleurs, depuis quelques années, nous observons l’évolution des emballages et nous constatons une évolution croissante de nos déchets. Nous dépendons beaucoup des produits pétroliers. Or, la ressource s’épuise et est de plus en plus couteuse. Nos fournisseurs sont plus loin de nous et nos emplois disparaissent. Nous devions réfléchir à des solutions de proximité, cela devenait à la fois un impératif éthique et économique. Nous travaillons ainsi depuis 2003 sur des solutions innovantes plus respectueuses de l’environnement. Nous avons ainsi développé une gamme riche, avec des barquettes biodégradables, compostables et/ou recyclables. Nous recherchons toujours la solution la plus durable, tout en prenant en compte nos contraintes liées à la nature des produits alimentaires et au coût de fabrication.

Quelles actions avez-vous mis en place dans ce domaine ?
Il était aussi essentiel de réduire les délais de livraisons et les distances parcourues par la matière première. Nous nous sommes alors rapprochés de sources européennes, voire françaises quand le savoir-faire existait. Cela nous a permis de réduire les coûts de transport et les délais de livraison de moitié (tout en réduisant très significativement notre impact carbone).

Quelles sont les différents emballages « verts » que vous proposez ?
Nous avons développé une gamme riche, avec des barquettes biodégradables, compostables et/ou recyclables. Nous recherchons toujours la solution la plus durable, tout en prenant en compte nos contraintes liées à la nature des produits alimentaires et au coût de fabrication. De nombreux emballages sont en pure pâte de cellulose, aptes au contact en surgélation, à la cuisson et au réchauffage au four. Ceux-ci peuvent d’être imprimés avec des encres à l’eau et végétales. Nous recherchons continuellement de nouvelles fibres et de nouveaux complexes papetiers et sommes en veille sur toutes les innovations destinées à valoriser cette filière.

Est-ce que cette offre de produits plus verts intéresse beaucoup vos clients ? Représente-t-elle une part importante de vos ventes ?
Très clairement, les demandes sont de plus en plus importantes ! Le consommateur final est demandeur. Par conséquent, la grande distribution l’est de plus en plus. On sent bien que le changement est en marche : les rayons bio prennent une place de plus en plus importante dans les grandes enseignes, la demande est là ! Cependant, les industriels ont encore du mal à intégrer les premiers surcoûts. Car il faudrait que les volumes s’inversent pour que les prix puissent être équivalents à ceux des emballages classiques… A contrario, la génération « street food » et les nouveaux concepts de vente à emporter sont plutôt avant-gardistes et utilisateurs de nouveaux process « green-tech ». Ce sont eux qui aujourd’hui impriment la tendance !

Pensez-vous que cette démarche vous apporte un avantage concurrentiel ?
Oui, très certainement, mais les barrières sont encore très présentes. Et, malheureusement, si le client lambda est à même d’accepter de consommer différemment, les collectivités et autres cuisines centrales sont souvent arrêtées par des notions de prix.
www.marcojea.com
eco-jonction juin 2013

 

Gestion

PME : comment gagner des marchés publics

Si, en France, 60% des marchés publics sont attribués à des PME et TPE (voir les chiffres), les petites et moyennes entreprises ne captent que 26% de la richesse créée par la demande publique, en valeur. Pour mettre en avant leur offre, le développement durable constitue un atout de poids pour les PME.

Avec un volume de 120 à 150 milliards d’euros par an, représentant 10% du PIB, les achats publics représentent une vraie opportunité de développement pour les TPE et PME françaises. Souvent découragées par la complexité et le côté fastidieux de la rédaction des réponses aux appels d’offres publics, celles-ci devraient au contraire profiter de leur ancrage local pour faire valoir leur savoir-faire et leur expertise français et se différencier des grands groupes. Cette préoccupation est encore plus présente en cette période de crise, où l’Etat cherche à favoriser le développement de l’économie locale.

Les critères “verts” de plus en plus pris en compte
Depuis plusieurs années, l’évolution de la législation vise à donner plus d’importance au développement durable dans les critères d’attribution des marchés publics. Ainsi, depuis 2004, dans son article 5, le Code des marchés publics oblige tout acheteur public à se préoccuper du développement durable dans la définition de ses besoins. Par ailleurs, la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 précise, dans son article 48, que “l’Etat favorisera le respect de l’environnement dans l’achat public par un recours croissant […] aux critères environnementaux et aux variantes environnementales”. Plus récemment, certaines dispositions sont venues renforcer cette tendance : ainsi, le Code des marchés publics impose, depuis 2011, des “performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l’agriculture”. Et l’Etat s’était fixé, pour 2010, l’objectif d’une “utilisation exclusive de papier éco-responsable”.

Fabrication française, ISO 14001 : les PME, moteurs du développement durable
Face à ces impératifs de prise en compte du développement durable, les TPE et PME sont particulièrement bien placées pour mettre en avant ces atouts. En France, la plupart des innovations réalisées en matière de produits écolabellisés sont le fait des PME. Par ailleurs, de nombreuses PME mettent en place des démarches de management environnemental sur leur site de production en suivant des lignes directrices, suivent des codes professionnels de bonne conduite (Imprim’vert, Garage propre…) ou appliquent des référentiels de qualité (ISO 14001…). Riche de leur implantation locale (fabrication française, développement de l’économie locale), elles ont donc tous les atouts pour faire valoir leur préoccupation des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux.
eco-jonction juin 2013

 

Etranger

SAP s’interesse aux autistes

Le géant allemand des logiciels va recruter des personnes atteintes d’autisme pour ses services de R&D, à hauteur de 1% de ses effectifs d’ici 2020. L’entreprise voit dans ce recrutement un “avantage compétitif” grâce aux “talents uniques des personnes atteintes d’autisme”.

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans le secteur du recrutement : le leader européen des logiciels d’entreprise, l’allemand SAP, va employer des personnes atteintes d’autisme pour tester ses logiciels, en assurer la programmation et vérifier la qualité des produits. D’ici 2020, l’entreprise souhaite atteindre le chiffre d’1% de ses effectifs, ce qui représente le recrutement de 650 personnes. Jamais une embauche de personnes atteintes d’autisme n’avait jusqu’ici atteint une telle ampleur.

Ayant des difficultés à communiquer et à interagir socialement, les personnes atteintes d’autisme disposent en revanche de capacité de concentration et de mémorisation hors du commun. “SAP considère que l’emploi des talents uniques des personnes atteintes d’autisme peut lui apporter un avantage compétitif, tout en offrant à ces personnes un emploi sûr et qui fait du sens”, met en avant l’entreprise dans un communiqué publié sur son site. Pour assurer le recrutement de ces profils atypiques, l’entreprise allemande a fait appel à la société danoise Specialisterne, spécialisée dans le placement de personnes atteintes d’autisme.

En amont de cette annonce, SAP a recruté six personnes atteintes d’autisme sur son site de développement de Bangalore en Inde. L’entreprise estime que ces embauches ont permis d’augmenter significativement la production de l’équipe concernée. Forte de ces succès, l’entreprise a intégré cinq personnes atteintes d’autisme dans sa filiale basée en Irlande. Ce programme sera ensuite étendu à l’ensemble des filiales de la société, à commencer par celles des Etats-Unis, du Canada et de l’Allemagne, d’ici la fin de l’année.
eco-jonction juin 2013

 

Produits

Un site pour consommer 100% recyclé

Jacheterecycle.com est le premier site francophone dédié aux produits issus de matière recyclée. Jouets, ameublement, vêtements, objets de décoration : tous les articles proposés sont produits en France ou en Europe. Le site inclut également une rubrique spéciale dédiée aux entreprises avec des articles de bureau (crayons, housse pour tablette, etc.), des sacs, etc. Nos coups de cœur ? Le sac solaire Ladysun qui permet de recharger son téléphone portable et l’étagère design en carton hautement résistant.
eco-jonction juin 2013


Un outil pour mesurer son empreinte carbone

Alors qu’en France, 6 millions de tonnes de CO2 ont été compensées en 2012 (soit 20% de plus qu’en 2011), Love The World accompagne les particuliers et les entreprises pour les aider à calculer, à réduire et à compenser leur impact carbone. Un calculateur en ligne permet aux particuliers de calculer leur empreinte CO2, avant de leur proposer de compenser cet impact via l’achat de crédits carbone. Par ailleurs, la société propose aux professionnels de leur faire bénéficier de son expertise pour identifier les postes générateurs de CO2, parvenir à réduire cet impact et leur proposer des projets pour compenser l’impact résiduel. Certifiée par l’ONU, Love The World est ainsi beaucoup sollicité dans le cadre d’organisation d’événements neutres en carbone, comme l’Open GDF Suez de tennis et la course de chiens de traîneaux La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc. Plus d’informations sur le site de Love The World.
eco-jonction juin 2013

Un téléphone plus respectueux de l’environnement

Obsolescence programmée, conditions de travail déplorables, utilisation de matériaux polluants : les conditions de production des téléphones portables font de plus en plus souvent polémique. Désireuse de prouver qu’il est possible de fabriquer des téléphones portables avec une approche plus responsable, une entreprise hollandaise a lancé le projet Fairphone, qui vise à mettre sur le marché un téléphone mobile plus responsable, sur le modèle du commerce équitable. Il sera produit dans une usine dans laquelle des salaires décents seront versés aux employés. Par ailleurs, il n’incorpora pas de métaux rares comme l’étain et le coltan, extraits de pays en guerre comme la République Démocratique du Congo. Dans un souci de transparence, la liste complète des fournisseurs est disponible sur le site internet du fabricant. Et, pour lutter contre l’obsolescence programmée, le Fairphone sera facilement réparable et disposera d’un accès facile à la batterie. Commercialisé 325 euros TTC, celui-ci a atteint le seuil des 5 000 pré-commandes nécessaires à sa mise en production. Il devrait donc être disponible à la vente à partir de l’automne. Plus d’informations sur le site de Fairphone.
eco-jonction juin 2013

Comment économiser de la mémoire

L’extension OneTab disponible pour Google Chrome (et bientôt pour Firefox) permet de réduire de 95% l’utilisation de la mémoire d’un poste de travail dans le cadre de l’utilisation de son navigateur internet. Le principe : le fait d’avoir de trop nombreux onglets ouverts dans son navigateur sollicite inutilement la mémoire vive d’un ordinateur. Afin de régler ce problème, il suffit de cliquer sur l’icône de OneTab sur la barre de navigation de Google Chrome pour transformer ces onglets en une simple liste de liens (qui, elle, ne sollicite pas la mémoire vive). Si besoin, cette liste de liens peut de nouveau se transformer en onglets d’un simple clic.
Cet utilitaire gratuit est disponible en téléchargement sur le Chrome Web Store.
eco-jonction juin 2013

 

Agenda

Les Journées Entreprise et Développement Durable
Les CCI de Paris – Ile-de-France accompagnent les PME-PMI dans la mise en œuvre du Développement Durable. Les Journées Entreprise et Développement Durable sont le rendez-vous des PME qui veulent s’informer et échanger sur les bonnes pratiques dans le domaine de l’écoconception, les achats durables, l’énergie et plus généralement l’engagement sociétal des entreprises. En 2012, les JEDD se dérouleront tout au long de l’année.
Tout le programme sur www.jedd.fr

 

18 juin 2013    Convention Assist Manager
Montrouge – Le Beffroi
Vous êtes assistant(e), assistant(e) de direction et vous avez mis en place un projet Eco-responsable dans votre entreprise ? Participez au Prix Assist Manager ! Ce Prix a pour vocation de valoriser vos compétences dans la gestion de projet. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 18 mai 2013. Le Prix Assist Manager sera décerné le 18 juin 2013 lors de la 4éme édition de la Convention Assist Manager. Le dossier de candidature et toutes les informations sont disponibles sur www.convention-assistmanager.fr

 

18 juin  2013   Salon Planète PME
Palais des Congrès de Paris – Porte Maillot
Le 18 juin 2013, les dirigeants d’entreprise et tous les partenaires qui interviennent dans l’écosystème des PME ont rendez-vous à Planète PME avec au programme :
Une exposition d’affaires avec des conférences, des ateliers pratiques, des rendez-vous d’affaires, des points information en présence d’experts…
Des opérations spéciales  : le forum de la formation professionnelle éducation et emploi, le Job Matching-VIE, le Business Quick Meeting, la Coupe de France des entrepreneurs…
Et de nouveaux événements créés en 2013 : la Soirée Networking pour favoriser la rencontre entre dirigeants de PME ; la Réunion des pays francophones, pour mieux appréhender ces nouveaux marchés ; les Sucess Stories pour suggérer les solutions qui fonctionnent et les pistes à suivre…
plus d’info : www.planetepme.org

 

3 – 6 décembre  2013   Pollutec Horizons 2013
Paris-Nord Villepinte
Pollutec Horizons, le salon des éco-technologies, de l’énergie et du développement durable se tiendra du 3 au 6 décembre 2013 à Paris-Nord Villepinte. Salon des éco-technologies, de l’énergie et du développement durable Pollutec Horizons est le rendez-vous de tous les acteurs de l’environnement et du développement durable. Pollutec Horizons rassemblera en un lieu unique tous les professionnels impliqués dans la croissance verte et présentera les dernières avancées réglementaires et techniques dans ces domaines. Cette année, ,Pollutec Horizons accueillera aussi deux manifestations phares : « Le CleanTech », colloques et ‘pitchs sessions’ axés cette année sur les smart grids et la ville intelligente ainsi que les « Green Business Meetings », rendez-vous d’affaires ciblés environnement, cleantech et énergie organisés par Enterprise Europe Network avec la CCI de RégionParis Ile-de-France.
plus d’info sur : www.pollutec.com

 

8 avril 2014      8e édition des Aressy Awards   Trophées de la Communication Fair Business
Inscrivez vos campagnes de communication responsable à la 8e édition des Aressy Awards, les Trophées de la Communication Fair Business. Vous avez deux chances de valoriser vos démarches :
Figurer parmi les gagnants du Grand Prix annuel
Etre exposé dans la Galerie Permanente
Pour postuler, votre campagne doit s’inscrire dans une des catégories suivantes :
- Publicité Presse et Affichage
- Communication Digitale
- Edition et publications
- Evènements
Les inscriptions se font tout au long de l’année, jusqu’au 10 Janvier 2014 (après cette date, les postulants seront éligibles aux Awards 2015). La Cérémonie de remise des prix se tiendra le 8 avril 2014.
Pour participer, rendez vous sur le site www.aressy.com/awards

 

Abonnez-vous à la newsletter Eco-jonction en cliquant ici