Gestion/achat

Faire un bilan carbone

Depuis 2007, le nombre de bilans carbones réalisés en France est multiplié par deux chaque année. Obligatoire pour les entreprises de plus de 500 personnes et les établissements publics employant plus de 250 personnes, cette démarche est encore peu connue auprès de certaines TPE et PME. Et si vous preniez les devants avant que la législation impose à toutes les entreprises de s’y mettre ?

Qu’est-ce qu’un bilan carbone ?
Un bilan carbone permet de mesurer les émissions de gaz à effet de serre nécessaires à une activité. Cette quantification inclut généralement le transport, le chauffage, la climatisation, la consommation d’électricité et d’eau potable sur l’année. En lui-même, le bilan ne sert pas à mesurer l’impact écologique d’une entreprise ou à la situer par rapport à d’autres sociétés d’un même secteur. Dans les faits, la méthodologie utilisée pour calculer les émissions de gaz à effet de serre et le périmètre de l’étude étant différent dans chaque entreprise, la comparaison n’est pas possible. En revanche, et il s’agit là de l’un des intérêts principaux de la démarche, en réalisant un bilan carbone régulièrement, une entreprise peut mesurer l’impact des actions qu’elle mène et quantifier la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

Par où commencer ?
Aucune règlementation n’impose de réaliser son bilan carbone en externe. Il vous faudra donc avant tout choisir si vous souhaitez mener cette démarche en interne ou en faisant appel à un prestataire. Il est également possible de mixer ces deux possibilités. La première solution vous permettra de maîtriser complètement le processus et de développer les compétences de vos collaborateurs sur ces problématiques. Vous ne bénéficierez en revanche pas de toute l’expertise d’un prestataire, qui pourrait vous apporter des solutions et un regard neufs et comparer vos enjeux avec ceux d’autres entreprises du secteur. Il vous faudra également par la suite définir le périmètre de votre étude. Vous pouvez en effet décider de pousser la quantification de vos gaz à effet de serre très loin, en analysant le cycle de production, de vie et de recyclage de tous vos produits ainsi que de vos fournisseurs ou vous contenter de mesurer les émissions de CO2 d’un événement corporate précis ou d’une campagne marketing par exemple.

Combien ça coûte ?
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, réaliser cette démarche en interne pourrait se révéler plus cher que de passer par un prestataire : elle nécessitera en effet plus de temps pour être menée à bien, vous imposera de mobiliser davantage de personnel, voire de recruter de nouveaux salariés qui bénéficient d’une expertise sur le sujet.

Le prix d’un bilan carbone dépend bien entendu du secteur de l’entreprise, de sa taille mais aussi du périmètre de l’étude. Les tarifs des prestataires varient ainsi de quelques milliers à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Le coût moyen pour une TPE est de 5 000 euros et peut dépasser 12 000 euros pour une entreprise de plus de 250 salariés. Si aucune aide n’est octroyée pour les sociétés pour lesquelles le bilan carbone est obligatoire, une politique incitative a été mise en place pour inciter les TPE et les PME à réaliser un bilan carbone. L’Ademe peut ainsi financer de 50 à 70% de la démarche selon la taille de l’entreprise, avec un plafonnement à 50 000 euros et à condition de faire appel à un prestataire (agréé par l’organisme) pour réaliser ce bilan. Ainsi, pour une TPE, le coût final pourra représenter moins de 1 700 euros et à partir de 6 000 euros environ pour une entreprise de plus de 250 salariés.
eco-jonction avril 2012

Comments are closed.