Financement

Financement de l’innovation : vers qui se tourner ?

Comment vous y retrouver parmi les milliers d’incubateurs, financeurs privés et publics, laboratoires, pépinières et autres clusters dédiés à l’innovation en France ? Commencez par vous pencher sur les principaux financements et organismes chargés spécifiquement de l’innovation. Suivez le guide.

Bpifrance, l’interlocuteur de référence

Ex-Oseo, Bpifrance accorde des aides directes à l’innovation et favorise aussi l’accès aux financements privés, tout en offrant un accompagnement personnalisé des entreprises innovantes. Les financements accordés peuvent prendre la forme de subventions à l’innovation et d’avances remboursables comme l’aide à la création d’entreprise innovante ou l’aide pour le développement de l’innovation, mais également de prêts accordés à la PME porteuse d’innovation. La qualification « entreprise innovante » permet d’ouvrir le capital de votre entreprise aux FCPI (Fonds commun de placement dans l’innovation) et de bénéficier de marchés publics de haute technologie. Rendez-vous sur le site de Bpifrance pour découvrir l’ensemble des aides proposées par l’organisme.

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), un accompagnement au quotidien

Les CCI ont fait de 2014 l’année de l’innovation ! Dix-huit événements régionaux basés sur l’échange d’expériences innovantes seront proposés, l’Université des CCI sera consacrée au thème de l’innovation et des études sur le sujet seront publiées tout au long de l’année. Enfin, chaque CCI proposera localement des événements sur l’innovation destinés à accompagner le passage à l’acte des entreprises. La plupart des CCI proposent des programmes d’accompagnement à l’innovation, contactez la Chambre de commerce la plus proche de votre entreprise pour en savoir plus. Le réseau des CCI de France a également développé www.les-aides.fr, un site recensant les différentes aides en France et en Europe.

Les collectivités territoriales, vivier d’aides

Des ministères aux départements en passant par les régions et les programmes européens, les collectivités publiques multiplient les programmes en faveur de la création d’entreprises innovantes. Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a ainsi mis en place fin 2013 un concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes (voir ici). Ce ministère apporte également son expertise pour les agréments de « Jeune entreprise innovante » (JEI), un statut qui permet d’être exonéré d’un certain nombre de contributions (impôt sur les bénéfices pendant trois ans, taxe foncière pendant sept ans, etc.). Les régions et les départements développent également des aides spécifiques sur un territoire. C’est notamment le cas de la région Ile-de-France, qui a mis en place l’aide à la maturation de projets innovants (AIMA), l’aide à l’innovation responsable (AIR) et l’aide à l’expérimentation de projets innovants (AIXpé). Renseignez-vous auprès des collectivités de votre zone d’implantation pour découvrir si des programmes de ce type existent dans votre région.
eco-jonction mars 2014

Comments are closed.