Gestion/achat

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Repensez votre activité et votre façon de travailler pour appliquer ce principe de bon sens à votre gestion au quotidien.

Réaliser un état des lieux
Vos déchets vous coûtent peut-être plus que vous ne l’imaginez : si on pense souvent au coût lié à l’élimination des déchets, on oublie souvent d’y ajouter celui de production (achat des matières et consommables) ainsi que celui lié à la manutention et au stockage interne. Une étude menée par l’Ademe auprès de 100 entreprises a ainsi montré que le coût lié à la gestion des déchets représente en moyenne 6% de leur excédent brut d’exploitation. Pour tenter de réduire cette charge, commencez par faire un état des lieux des déchets liés à votre activité : existe-t-il déjà des moyens de suivi des déchets ? Quels sont les déchets générés par l’entreprise ? Quels coûts représentent-t-ils ?

Construire un plan d’actions
Grâce à cet état des lieux, vous serez en mesure de mettre en place un plan d’actions pour réduire significativement cet impact. En interne, imaginez des solutions avec les personnes concernées par la création et la gestion de ces déchets : elles pourront être force de proposition, travaillant au quotidien à leur contact. Selon votre activité, la réflexion pourra inclure des solutions de réduction du conditionnement et de l’emballage (dans le cadre d’un produit commercialisé), la réutilisation de chutes de matières premières (des déchets papiers ou cartons réutilisés comme matériau de calage pour l’expédition de la production par exemple), modifier les process de production ou changer de produit utilisé. Mettez également en place des indicateurs de suivi et des objectifs chiffrés de réduction. L’instauration d’un “challenge” permettra de fédérer efficacement les équipes autour du projet.

Suivre et faire évoluer le plan d’actions
Cette démarche ne saurait être qu’une opération ponctuelle de réduction : les entreprises évoluent rapidement, et à chaque lancement de nouveau produit ou de mise en place d’un nouveau process, leurs déchets évoluent. De plus, de nouvelles solutions de pre?vention des déchets et des matériaux innovants (peut-être moins générateurs de déchets) apparaissent. Le plan d’actions de?cide? lors de l’e?tat des lieux initial doit donc évoluer avec l’entreprise. Mettez ainsi en place une équipe de travail dédiée à ce sujet et organisez régulièrement des rencontres à ce sujet pour faire évoluer et perdurer cette démarche dans le temps.
eco-jonction mars 2013

Comments are closed.