Marketing/Com

Produits verts : de plus en plus compétitifs

Dans la dernière livraison de son étude sur les produits écolabellisés, la CLCV (association nationale de défense des consommateurs et usagers) relève que les prix des produits verts s’avèrent de plus en plus compétitifs, au point de pouvoir rivaliser avec leurs équivalents non écolabellisés vendus en hard-discount !

La grande distribution propose désormais des prix attractifs pour les produits écolabellisés de leurs marques propres, même si le choix laisse encore parfois à désirer pour certains produits, estime la CLCV dans son “Enquête écolabels 2013”, menée avec l’Ademe. Une conséquence directe de l’attrait des consommateurs pour ces produits ! Face à l’accroissement des ventes, les marques et la grande distribution disposent d’une marge de manœuvre plus importante pour négocier les prix avec les fournisseurs, faisant ainsi baisser les prix des produits verts.

L’association de consommateurs a procédé à 1 620 relevés de prix sur un mois dans 81 enseignes pour 7 types de produits portant des labels écologiques : filtres à café, liquide vaisselle, lessive, enveloppes, sacs-poubelles, shampooing et après-shampooing. La CLCV, qui avait mené la même étude en 2011, note que la moyenne des prix des marques de distributeur (MDD) a globalement baissé, alors qu’elle a enregistré une légère hausse pour les grandes marques.

Ainsi, le coût des liquides vaisselles et des lessives avec écolabel des MDD a enregistré une baisse de près de 10% depuis 2011. Les prix des produits verts tendent ainsi à se rapprocher de ceux des références “non vertes”. Certains produits écolabellisés, comme les liquides vaisselle et les filtres à café, peuvent même rivaliser en termes de prix avec leurs équivalents (sans écolabel) des enseignes de hard-discount.

L’association note cependant que certains produits écolabellisés, comme les shampoings et les après-shampoings, sont encore très peu présents dans les rayons, alors que des alternatives vertes existent pourtant. « Le développement de ces produits de base est important. Reste que, pour le moment, les grandes marques classiques perdurent sans vouloir changer leur formule chimique en faveur de l’écolabel », déplore la CLCV.
Plus d’informations ici
eco-jonction novembre 2013

Comments are closed.