Gestion/achat

Que peut apporter la COP21 aux entreprises ?

L’objectif est ambitieux : limiter le réchauffement climatique global à deux degrés Celsius d’ici 2100. A défi ambitieux, moyens ambitieux : près de 20 000 personnes, chefs d’Etat, délégués, représentants d’ONG, de la société civile et d’entreprises se retrouveront à Paris du 30 novembre au 11 décembre lors de la COP21 pour parvenir à un accord collectif sur le climat. Si l’événement fait grand bruit, quelles seront les conséquences concrètes de ce rassemblement pour les entreprises, et notamment les PME et TPE ? Et quel rôle peuvent-elles jouer en marge de cette conférence ?

La contribution des entreprises au débat
De nombreux syndicats et fédérations d’entreprises ont déjà apporté leur voix au débat, notamment via des “Carnets d’acteurs”, transmis au ministère de l’Ecologie et destinés à être largement diffusés. C’est notamment le cas du syndicat CGPME ou des Taxis Bleus. A l’approche de la COP 21, cette plateforme de taxis a convaincu treize compagnies de taxis de onze pays de s’engager sur des objectifs écologiques chiffrés.

Les entreprises, moteurs d’un développement plus durable
Le Medef a, lui, publié dès mai un Manifeste des entreprises pour mettre en avant l’implication nécessaire des entreprises dans cette réflexion sur les enjeux climatiques. “Les entreprises ont un rôle essentiel dans la lutte contre le changement climatique. Ce sont elles qui concevront et proposeront une très large part des solutions à mettre en œuvre, qu’elles soient déjà éprouvées ou qu’elles résultent des innovations à venir”, souligne le document.

Les professionnels déjà engagés ! 
Car, oui, les choses bougent du côté des entreprises ! Comme le soulignait récemment une étude du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), 77% des professionnels du BTP ont intégré au moins une innovation au cours des vingt-quatre derniers mois. De même, l’association C3D (Collège des directeurs du développement durable) vient de publier un document mettant en avant les stratégies climat de 60 sociétés et groupes de toutes tailles. Les cadres des entreprises sont également les premiers  à promouvoir une prise en compte des enjeux environnementaux : d’après un baromètre réalisé début novembre par Viavoice pour HEC, Le Figaro et France Inter, les deux tiers d’entre eux sont en faveur de la mise en place d’objectifs contraignants en matière de réduction des émissions de gaz à effets de serre et de recours aux énergies renouvelables. Et plus d’un sur deux assure que les entreprises ont davantage à gagner qu’à perdre en adoptant ce type de pratique !

Les entreprises représentées pendant la COP21
Pendant la conférence, plusieurs événements illustreront cet engagement fort des entreprises en faveur du climat : Solutions COP21, une exposition organisée au Grand Palais du 4 au 10 décembre, mettra en lumière des projets innovants des quatre coins du monde pour lutter contre les dérèglements climatiques ; par ailleurs, une Galerie des Solutions sera installée sur le site des négociations au Bourget pour valoriser les entreprises innovantes.

Et après ? 
Alors qu’en amont de la conférence, les patrons d’entreprise ont demandé aux chefs d’Etat de fixer un prix plancher au carbone, la mise en place d’une telle mesure aura une conséquence concrète directe sur leur activité. La transition énergétique ne pourra se faire qu’au prix d’une collaboration étroite entre entreprises et pouvoirs publics : pour soutenir leur volonté d’innovation, les entreprises auront plus que jamais besoin du soutien des pouvoirs publics. A l’inverse, la transition énergétique ne pourra avoir lieu sans une implication forte des entreprises.

eco-jonction novembre 2015

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle et gratuite d’eco-jonction.com en cliquant ici

Comments are closed.